lepoingL’Association Infor­ma­tion – Plu­ra­lisme – Débat citoyen (IPCD) ne pou­vait se conten­ter d’appeler au plu­ra­lisme de l’information ou d’organiser des soi­rées où étaient déve­lop­pés des thèmes peu ou mal trai­tés dans les médias. Un moment ou un autre il fal­lait créer notre propre organe de presse.
Le voi­là : L’Alterpresse68. Nous répon­dons à une forte demande de citoyens et d’associations qui ne se retrouvent plus dans la presse de notre pays et de notre région. Des citoyens qui ne veulent pas assis­ter, pas­sifs, à des ten­ta­tives déses­pé­rées des jour­na­listes qui vou­draient faire leur tra­vail autre­ment mais sont vite remis en place par les maîtres des médias.

Les maîtres finan­ciers, évi­dem­ment. Car tel est aujourd’hui la « grande » presse : hor­mis de très rares excep­tions, tous les jour­naux sont aux mains des puis­sances d’argent. La presse diri­gée par des jour­na­listes, c’est du pas­sé… Si on inves­tit dans la presse, ce n’est pas exclu­si­ve­ment pour se faire de l’argent : c’est pour contrô­ler l’information, la domi­ner, l’orienter… Car le doute, avant le rejet, sur la per­ti­nence des poli­tiques éco­no­miques et sociales actuelles, qui sai­sit les citoyens, doit être cana­li­sé et réorien­té. Aucune autre alter­na­tive ne doit émergée.
Nous vou­lons, avec nos modestes moyens, créer une presse imper­ti­nente et déran­geante. Nous vou­lons que le débat soit plu­ra­liste et que tous ceux qui n’ont pas la voix au cha­pitre dans la presse puissent s’exprimer dans nos colonnes. Nous offrons cet « ago­ra » numé­rique à tous ceux, citoyens, asso­cia­tions, par­tis et syn­di­cats qui veulent une infor­ma­tion hon­nête et variée.
La presse régio­nale est concen­trée comme jamais elle ne l’a été. Tous les jour­naux de l’Est de la France appar­tiennent au Cré­dit Mutuel-CIC qui rêve, d’ici 2016, de créer LE jour­nal unique pour tout ce territoire.
Notre jour­nal paraît pour l’heure en édi­tion numé­rique. Il ne veut appar­te­nir qu’à ses lec­teurs. Nous repre­nons à notre compte ces mots écrits par Jean-Jau­rès, en 1904, pour pré­sen­ter le lan­ce­ment du jour­nal L’Humanité :

« C’est par des infor­ma­tions éten­dues et exactes que nous vou­drions don­ner à toutes les intel­li­gences libres le moyen de com­prendre et de juger elles-mêmes les évé­ne­ments du monde. Mais tout cela ne serait rien et toute notre ten­ta­tive serait vaine ou même dan­ge­reuse si l’en­tière indé­pen­dance du jour­nal n’é­tait point assu­rée et s’il pou­vait être livré, par des dif­fi­cul­tés finan­cières, à des influences occultes… »

110 ans après, ces lignes n’ont pas pris une ride… Le com­bat pour une infor­ma­tion libre et plu­ra­liste reste d’une brû­lante actualité.

Print Friendly, PDF & Email