Brèves mais courtes…

JUIN 2018

Jeunisme municipal

Jolie rumeur rafraîchissante dans les couloirs de la mairie de Mulhouse : Rottner aimerait virer tous les vieux à l’occasion des prochaines élections. En clair, dehors les plus de 60 ans ! A la trappe ! Tous à l’EHPAD les Risser, Buchert, Grisey, Maitreau, Samuel-Weis et autres vieux de la vieille. Sauf Lutz bien sûr, sans doute parce qu’elle est trop gentille. Rajeunir l’équipe municipale présente plusieurs avantages, et surtout ça fait bien en terme d’images et de photos. Un peu comme si on se rapprochait de Macron, le jeune et beau président de la start-up nation France …

Lutz ne veut pas y aller – mais ira quand même

Michèle Lutz, le maire actuel de Mulhouse, non choisie comme maire par les Mulhousiens mais élue par Jean Rottner pour lui tenir sa place au chaud pendant qu’il préside la région Grand Est, ne serait pas très motivée pour se présenter en tête de liste aux municipales en 2020. Et si Rottner insiste lourdement pour qu’elle y aille quand même ? Et bien il y a de fortes chances pour qu’elle y aille. Il paraît qu’elle ne refuse rien à Jean …

La gauche la plus bête de France ?

On a la nette impression que les différents mouvements de gauche font tout pour garantir la défaite lors des prochaines échéances électorales, les municipales de 2020. Le PS ne se contente pas d’être inexistant, il réussit l’exploit de se diviser chaque jour un peu plus, entre macron-compatibles, futurs fans de Rottner, hamonistes plus ou moins déclarés et gauchistes de la vieille école. Les Verts restent actifs et organisent des manifestations où les participants se comptent sur les doigts de la main. Le PC se mobilise depuis des lustres sur des combats précis, comme le sauvetage de bureaux de poste au Drouot, sans aucun résultat. La France Insoumise est totalement invisible, à moins que des réunions secrètes soient organisées dans quelque sous-sol de la m2A. A l’arrivée, la course électorale de 2020 risque fort de se terminer avec plusieurs candidats de gauche qui se battront chacun pour quelques miettes d’électeurs. Ou comment offrir sur un plateau à la droite le fauteuil de maire – alors que le candidat Mélenchon avait fait un carton dans la cité du Bollwerk en 2017.

 

Print Friendly, PDF & Email

Une réflexion sur “Brèves mais courtes…”

  1. “Ou comment offrir sur un plateau à la droite le fauteuil de maire – alors que le candidat Mélenchon avait fait un carton dans la cité du Bollwerk en 2017”

    Un carton tout relatif… mais ne serait-ce que voir la gauche à Mulhouse, ce serait rafraîchissant!

Les commentaires sont clos