Il n’y a pas que les 80 km/h…

… pour se faire de l’argent!

Notre Gendarmerie Nationale, sans doute en peine pour récolter des sous pour la nouvelle piscine de notre président bien aimé, Toutfriquet premier, nouveau roi de France, appelé aussi Jupiter, s’est fendue d’un zèle peu habituel, lundi 2 juillet, à la hauteur de l’arrogance de notre président des riches.

La rue Tachard, juste après l’hôtel ENZO et à quelques mètres de l’enseigne “Bureau Vallée”, d’où je sortais vers 11 heures, dispose d’un stop ! C’est une bonne chose pour calmer les chauffards et peut-être réduire les accidents.

Néanmoins, lorsque l’automobiliste repart sur Mulhouse, en venant de l’hôtel ENZO ou de “Bureau Vallée”, à la hauteur de la ligne du “stop”, il faut avancer un peu, en “mordant” le trait, à cause de l’arbre qui est juste à côté de cette ligne de “démarcation”. Cet arbre, qui n’y est pour rien, bouche un peu la vue et du coup, ce qui empêche la voiture de s’engager en toute sécurité.

Donc, pour pouvoir sortir en toute tranquillité de la rue Tachard, traverser la rue Schuman et se diriger sous le pont, pour rejoindre la petite route qui longe le petit ruisseau  qui amène en direction de Mulhouse,  il n’y a pas d’autre choix que de ne pas respecter scrupuleusement le stop ! Donc, obligé d’empiéter sur la ligne, et être évidemment en infraction ! C.Q.F.D.

Ou bien, camper sur place …

C’est cet endroit que nos chers gendarmes choisissent, de manière vicelarde, pour épingler les automobilistes. Est-ce une manière convenable de remplir les caisses de l’état ? Ne serait-il pas plus urgent de pourchasser les fraudeurs du fisc et la pègre ? Non, il n’y a pas de “petits bénéfices”, surtout aussi facilement acquis !

Le reproche qui m’a été fait par nos amis les gendarmes fut le suivant : Un véhicule qui venait en face (qui normalement aurait dû aussi avoir un stop) vous a évité de justesse et un autre véhicule, venant de votre droite s’est déporté pour éviter l’accident …

Alors, moi, je suis resté “comme deux ronds de frites”, parce que je n’ai ni vu de véhicule de face, ni de côté et je me suis engagé doucement à moins de 10 km/h …. Mais nos deux blaireaux ont vu des voitures qui n’existaient pas … et comme ils sont assermentés, ils ont forcément raison. Donc, “à vot’bon cœur” et passez à la caisse !

Si l’arbre ne m’avait pas obligé à “mordre” le trait du stop, pour avoir une visibilité correcte, je n’aurai peut-être pas eu de retrait de 4 points ni d’amende de 90 euros ! Mais nos chers amis gendarmes connaissaient le truc, puisque ils se sont placés au bon endroit pour récolter facilement des sous ! C’est proprement scandaleux et j’ai demandé à la mairie de Morschwiller d’intervenir pour élaguer cet arbre qui empêche de voir la route facilement et par la même occasion, expliquer à la Maréchaussée, très zélée sur ce coup, que, comme disait le président Georges Pompidou, “il faut arrêter d’emm … les français”.

Tout ça, parce j’avais besoin de deux piles CR 1616 pou mes deux Nikon … ça fait cher la pile, même au Lithium !

Pierre Dolivet

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × 2 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.