Nous voulons des médias libres !

Une manifestante

Près d’un millier de manifestants se sont donnés rendez-vous à Mulhouse en ce samedi pour le grand rassemblement du Haut-Rhin prévu par leur organisation.

Le départ du cortège fut donné vers 13h30 en la Place de la Réunion. Le circuit se disjoint assez rapidement après le passage vers l’hôtel de police (lourdement protégé), en hommage aux manifestants blessés. La plupart se dispersant alors, quand d’autres gagnaient la gare centrale qui se trouvait pareillement bouclée. Une bonne centaine de manifestants se rendant alors sur le boulevard de l’Europe, où quelques poubelles ont été renversés.

L’ambiance était notablement animée, les appels conspuant Macron et réclamant sa démission suivaient une adaptation toute particulière de “bella ciao”, sur des paroles scandaleusement offensantes pour notre bien-aimé Président. A quand le délit de chanson paillarde, après l’interdiction de manifester en cours d’examen parlementaire ?

Enfin, un char présentant la caricature d’un élu indéfini (certains citant Marine Le Pen en cochonne) accompagnait en fanfare la fluorescente et pétaradante sarabande.

Outre les revendications habituelles, le désir d’une offre de média libre fut particulièrement chère à nos oreilles, quand bien même elle reste encore un peu confuse dans sa formulation.

Jeanne ROY, de l’équipe d’Alterpresse68, eut l’occasion de recueillir le sentiment d’une manifestante à ce sujet. Brandissant une pancarte représentant 3 militaires siglés TF1, France2 et France3 s’apprêtant à abattre une jeune femme, portant sur elle un panonceau sur lequel est inscrit “la vérité”.

La vérité médiatique au pied du mur…

Print Friendly, PDF & Email