Nous vou­lons des médias libres !

Une mani­fes­tante

Près d’un mil­lier de mani­fes­tants se sont don­nés ren­dez-vous à Mul­house en ce same­di pour le grand ras­sem­ble­ment du Haut-Rhin pré­vu par leur organisation. 

Le départ du cor­tège fut don­né vers 13h30 en la Place de la Réunion. Le cir­cuit se dis­joint assez rapi­de­ment après le pas­sage vers l’hô­tel de police (lour­de­ment pro­té­gé), en hom­mage aux mani­fes­tants bles­sés. La plu­part se dis­per­sant alors, quand d’autres gagnaient la gare cen­trale qui se trou­vait pareille­ment bou­clée. Une bonne cen­taine de mani­fes­tants se ren­dant alors sur le bou­le­vard de l’Eu­rope, où quelques pou­belles ont été renversés.

L’am­biance était nota­ble­ment ani­mée, les appels conspuant Macron et récla­mant sa démis­sion sui­vaient une adap­ta­tion toute par­ti­cu­lière de « bel­la ciao », sur des paroles scan­da­leu­se­ment offen­santes pour notre bien-aimé Pré­sident. A quand le délit de chan­son paillarde, après l’in­ter­dic­tion de mani­fes­ter en cours d’exa­men parlementaire ? 

Enfin, un char pré­sen­tant la cari­ca­ture d’un élu indé­fi­ni (cer­tains citant Marine Le Pen en cochonne) accom­pa­gnait en fan­fare la fluo­res­cente et péta­ra­dante sarabande.

Outre les reven­di­ca­tions habi­tuelles, le désir d’une offre de média libre fut par­ti­cu­liè­re­ment chère à nos oreilles, quand bien même elle reste encore un peu confuse dans sa formulation.

Jeanne ROY, de l’é­quipe d’Alterpresse68, eut l’oc­ca­sion de recueillir le sen­ti­ment d’une mani­fes­tante à ce sujet. Bran­dis­sant une pan­carte repré­sen­tant 3 mili­taires siglés TF1, France2 et France3 s’ap­prê­tant à abattre une jeune femme, por­tant sur elle un panon­ceau sur lequel est ins­crit « la vérité ». 

La véri­té média­tique au pied du mur…

Print Friendly, PDF & Email