On le sait : les Grecs anciens l’ont ain­si nom­mée avec une com­bi­nai­son de dêmos, « peuple » et krá­tos, « pou­voir », ou encore kra­tein, « com­man­der ». Mais quand le « peuple » n’y croit plus, quand il pense que ses élus ne pensent à lui qu’à la veille des élec­tions… Et quand il décide par réfé­ren­dum mais que le pou­voir n’en tient pas compte, quand il constate que le pou­voir éco­no­mique (non élu) a pris le des­sus sur le pou­voir poli­tique, il se passe ce que nous avons vu, une fois encore dimanche : une grande par­tie du peuple ne vote plus.

Il y a tou­jours le dêmos et il y a tou­jours le krâ­tos… mais ils ne marchent plus ensemble… Et l’histoire nous a prou­vé que ces périodes sont fécondes de mau­vaises passes pour les gens et sur­tout pour les plus humbles d’entre eux…

>La pers­pec­tive de la créa­tion d’une « 6e Répu­blique » est une idée nova­trice et on peut y adhé­rer aisé­ment. Mais cela ne suf­fit pas pour récon­ci­lier le dêmos avec le krâ­tos… Il faut des choses plus concrètes et plus acces­sibles dans l’immédiat.

En décembre, nous vote­rons pour les Régio­nales dans un nou­veau contexte. Les « grandes » Régions signi­fient une nou­velle concen­tra­tion des pou­voirs loin de la population.

L’Alterpresse68 sou­haite ouvrir un large débat sur un renou­veau démo­cra­tique : pro­por­tion­nelle, refe­ren­dum, par­ti­ci­pa­tive, citoyenne… tout cela aura sa place.

Mais le pre­mier objec­tif c’est bien cher­cher com­ment rendre son pou­voir au peuple.

Le 20 mai pro­chain, nous orga­ni­se­rons un pre­mier débat avec le thème de la Grèce où le peuple a voté pour un pro­gramme… que la grande majo­ri­té des « amis » euro­péens lui inter­disent… Est-ce cela le « renou­veau démo­cra­tique » que nos diri­geants actuels ont en perspective ?

Il est grand temps d’ouvrir d’autres pistes…

Michel Mul­ler

Print Friendly, PDF & Email