Le Pen vs La Pen : enfin Sarkocompatible…

Ah, la belle polémique… toutes les gazettes se sont fait plaisir. Va-t-elle tuer le père ? Ouiiii, elle le tue ! Le FN devient enfin présentable et on pourra imaginer la tueuse ministre prochainement.
En réalité, l’avenir de M. Le Pen n’a aucune importance, son passé parle pour lui ! Et le vrai gagnant, c’est lui…

Il y a toujours le dêmos et il y a toujours le krâtos… mais ils ne marchent plus ensemble… Et l’histoire nous a prouvé que ces périodes sont fécondes de mauvaises passes pour les gens et surtout pour les plus humbles d’entre eux…

Marine Le Pen veut exercer le pouvoir, pour lui cela n’était pas la priorité. Il menait la bataille des idées, un combat idéologique pour remettre au centre du débat la vulgate national-socialiste…
La crise l’a bien aidé, un vieux fond conservateur propre à la France y a contribué.

Hier Sarkozy-Buisson, demain Sarkozy-Le Pen, cette option est tout à fait envisageable. Car ce n’et pas tellement Mme Le Pen qui a mis de l’eau dans son vin (hormis, bien évidemment, sur les propos antisémites du père), car ce sont bien les idées du Front National qui ont progressé, qui sont reprises par des partis « gouvernementaux »

Le programme de Mme Le Pen fait froid dans le dos… mais la poussée réactionnaire en France banalise les propos xénophobes, racistes, antisociaux…

Le camp progressiste a perdu la bataille des idées… se focalisant trop exclusivement que sur le côté fascisant du FN… En oubliant que c’est la crise sociale qui lui a permis de gagner d’abord des esprits pour engranger ensuite les suffrages….

Débarrassée du totem du passé paternel, la dame sera jugée sur son programme. Enfin une bonne nouvelle ?

Michel Muller

Print Friendly, PDF & Email