On nous envoie nous promener…

bc

L’Alterpresse68 publie ici un communiqué de presse de la Coordination Climat 68 du 26 novembre 2015.

Et nous reprenons l’appel de l’association : allez vous promener le dimanche 29 après-midi puisque le gouvernement nous y invite… Et cela risque de durer puisque M. Cazeneuve voudrait nous condamner à l’état d’urgence à perpétuité…

C’EST L’ETAT d’URGENCE… CLIMATIQUE !

Un arrêté ministériel est tombé interdisant toutes manifestations et rassemblements de samedi 28/11-00h à lundi 30/11-00h, non seulement à Paris, ce qui est compréhensible compte tenu du rassemblement des chefs d’Etat, mais partout en France.

La CoordinationClimat68 prend acte de cette décision relayée par le Préfet du Haut-Rhin. Elle nous a conduits aux réflexions qui suivent :

1) On répète, à tous les niveaux et à juste titre, qu’il faut « continuer de vivre comme avant ». En effet renoncer à ce qui nous est cher, notamment la liberté d’opinion et d’expression, signifie se coucher devant les terroristes de Daech dont l’objectif est de détruire notre démocratie en s’en prenant à ses fondements. Avec cette interdiction qui alimente la phobie sécuritaire, le gouvernement plie et fait plier les citoyens.

2) Dans le Haut-Rhin et le Bas-Rhin les marchés de Noël restent autorisés, notamment à Mulhouse… Deux poids deux mesures qui interpellent. La sécurisation d’un cortège pendant 2h30 heures serait-elle plus délicate à assurer que celle des marchés de Noël qui attirent des milliers de personnes et durent un mois ? A moins que la liberté de « faire du business » ne soit plus importante que la liberté d’expression et de manifester en cortège ? A moins que l’expression libre de la société civile sur la question climatique ne soit considérée comme gênante pour un gouvernement ?

3) Chacun sait que les gouvernements ne bougeront que sous la pression de la société civile. D’où la décision des ONG d’organiser, partout dans le monde, la plus grande marche citoyenne que l’Humanité n’ai jamais connu : la COP21 est considérée comme la rencontre de la dernière chance dans la mesure où elle engage de fait l’avenir de l’humanité.

4) Les experts du climat ont unanimement souligné que les engagements actuels des gouvernements pour réduire les émissions de gaz à effet de serre sont gravement insuffisants et qu’ils conduisent à un emballement de la température du globe avec des conséquences dramatiques sur le plan humain.

Dans ce contexte, une conception manifestement très politique de l’Etat d’urgence doit-elle éclipser l’état d’urgence climatique ?

Cela étant, dans le souci du respect de la législation, la CoordinationClimat68 annule la manifestation qui devait se dérouler à Mulhouse depuis les anciennes friches DMC jusqu’au Parc Salvator.

Par contre elle invite les citoyens à se promener en centre ville de Mulhouse, dimanche après-midi 29 novembre, individuellement, sans constituer de rassemblements, pour exprimer en toute légalité leur engagement personnel dans la lutte contre le réchauffement de la planète et pour la justice climatique… et inviter les passants à faire de même.

Il s’agit pour chacun de faire appel à sa créativité pour s’exprimer par des moyens différents de manifestation collective traditionnelle : pancartes à confectionner soi-même, musique, saynètes de théâtre de rue etc. (Des propositions d’affiches sont téléchargeables sur le site coalitionclimat21.org.)

A la veille de la COP21, aux enjeux planétaires, n’est-ce pas le plus bel hommage que nous puissions rendre aux victimes des attentats ?

Print Friendly, PDF & Email