Et pour vous, ce sera char­bon au CO2 ou atome radioactif ? 

Des ban­de­roles sus­pen­dues durant plus d’une heure et demie au des­sus du Pont de Mul­house-Bourtz­willer, « pour ne pas choi­sir entre la peste et le cho­lé­ra », telle était l’ac­tion mise en scène par le Comi­té de sou­tien à Bure contre le CIGEO de Mulhouse.

Dans le contexte de la grève cli­mat du 20 sep­tembre 2019, et des marches natio­nales qui lui suc­cé­dèrent, il s’a­gis­sait de sen­si­bi­li­ser le grand public face aux dan­gers du nucléaire, et au regain de cer­taines éner­gies fos­siles comme le charbon. 

Tan­dis que les encou­ra­ge­ments étaient nom­breux par­mi les auto­mo­bi­listes (klaxons, appels de phares, signes des mains), les orga­ni­sa­teurs y voyaient la preuve que la majo­ri­té des fran­çais est clai­re­ment oppo­sée au nucléaire, une éner­gie cou­teuse, pol­luante et sans ave­nir, puisque aucune solu­tion n’est notam­ment trou­vée pour faire face aux déchets conta­mi­nés par les radioéléments. 

L’oc­ca­sion de rap­pe­ler que l’ac­tion s’ins­cri­vait par ailleurs dans une lutte glo­bale contre le pro­jet CIGEO à Bure, qui pré­voit l’en­fouis­se­ment à 500 mètres sous terre des déchets nucléaires les plus radio­ac­tifs, dont l’im­per­méa­bi­li­té est cen­sé­ment assu­rée pour une durée de… 100 000 ans ! 

Bien enten­du, une loi pré­voit la « réver­si­bi­li­té » de l’enfouissement, c’est à dire une garan­tie quant à la capa­ci­té d’ex­trac­tion du conte­nu enfoui. Or, en la matière, entre ce que la loi dis­pose et les don­nées géo­phy­siques de ter­rain, il y a un gouffre, dif­fi­ci­le­ment résor­bable. Comme le prouve le triste sort de la mine d’en­fouis­se­ment « Sto­ca­mine » à Wit­tel­sheim, puisque une part essen­tielle des 42 000 tonnes de déchets dan­ge­reux enfouis, dont notam­ment la par­tie expo­sée à l’in­cen­die qui eut lieu en 2002, dans le bloc 15, est consi­dé­rée par beau­coup de spé­cia­listes comme qua­si-impos­sible à extraire. 

De quoi bom­bar­der de colère le coeur des géné­ra­tions pré­sentes et futures… 

Une mani­fes­ta­tion contre le pro­jet CIGEO est pré­vue à Nan­cy les 28 et 29 sep­tembre pro­chain. Pour en savoir plus, c’est par ici.

Print Friendly, PDF & Email