Le res­tau­rant d’entreprise des che­mi­nots de Mul­house accueillait l’assemblée géné­rale des che­mi­nots gré­vistes au len­de­main d’une jour­née de mani­fes­ta­tion bien sui­vie dans la cité du Bollwerk. 

Quels ensei­gne­ments en tirer ? Com­ment pour­suivre ? Que mettre dans la balance devant l’intransigeance affi­chée du gou­ver­ne­ment ? Peut-on élar­gir le mouvement ?

Toutes ces ques­tions ont été évo­quées et débat­tues sans fard durant 1 h 30. On sent bien qu’au 37e jour de grève, des impa­tiences se font jour, des sen­ti­ments divers s’expriment à l’égard de ceux qui ne sont pas dans le mou­ve­ment même s’ils sou­tiennent financièrement… 

On voit bien un monde du tra­vail encore seg­men­té que les syn­di­ca­listes CGT et SUD pré­sents tentent de ras­sem­bler. Il est vrai qu’une ana­lyse objec­tive de la situa­tion montre bien que dans un nombre impor­tant de sec­teurs, des mobi­li­sa­tions rare­ment atteintes se déroulent : hôpi­taux, ensei­gnants, avo­cats, Radio France, les sala­riés de la culture… 

Pour­tant, cha­cun à un peu le sen­ti­ment de se battre seul dans son coin, et il est dif­fi­cile pour les orga­ni­sa­tions syn­di­cales de faire conver­ger ces luttes.

Moment cru­cial dans une grève recon­duc­tible, l’assemblée géné­rale est aus­si le lieu où se libère la parole d’une manière sin­cère et spon­ta­née. Nous en aurons la preuve à l’écoute de celle-ci qui, en conclu­sion, a déci­dé de recon­duire la grève jusqu’à lun­di en adop­tant un pro­gramme d’action plus souple et plus ori­gi­nal que les tra­di­tion­nelles manifestations.

Le contact avec les citoyens mais éga­le­ment avec les autres sala­riés de l’entreprise SNCF devient la prio­ri­té pour expli­quer la noci­vi­té du pro­jet de réforme des retraites pour l’ensemble de la popu­la­tion et faire par­ta­ger la néces­si­té de reti­rer le pro­jet et d’ouvrir des négo­cia­tions pour amé­lio­rer le sys­tème existant.

Décou­vrez 6 moments sonores de l’as­sem­blée géné­rale. Prise de sons et com­men­taires de Michel Muller:

Pré­sen­ta­tion
Échanges intro­duits par le secré­taire CGT des che­mi­nots de Mulhouse
Suite des échanges et prise d’i­ni­tia­tives CGT-SUD
Suite des échanges et propositions
Entre­vue avec Sté­pha­nie, che­mi­note en grève depuis 37 jours
Entre­vue avec Mathieu Relin, secré­taire du syn­di­cat SUD-RAIL de Mulhouse

Une gale­rie d’i­mages de la mani­fes­ta­tion du 9 jan­vier 2020 à Mulhouse

Print Friendly, PDF & Email