Promise lors de la campagne électorale des municipales, la gratuité des transports est mise en œuvre par la maire de Mulhouse à partir du 1er janvier 2021. Mais uniquement pour les plus de 65 ans et ceux qui en font la demande.

Attention : cette demande doit impérativement être faite AVANT le 15 janvier 2021… Si vous êtes éligibles, faites vite, sinon il faudra espérer pouvoir en bénéficier… en 2022… Peut-être. Si le dispositif est encore en vigueur.

Une concession à une exigence populaire

Le Collectif pour la gratuité des transports à Mulhouse a mené de multiples campagnes depuis des années pour que les déplacements en transports en commun soient gratuits dans la cité du Bollwerk. Cette demande fut d’abord snobée hautainement par les élus mulhousiens qui mettaient en avant le coût exorbitant d’une telle mesure. Oubliant au passage que de nombreuses municipalités, et pas des moindres, ont instauré cette gratuité.

La liste Mulhouse Cause commune a inscrit cette mesure dans son programme pour les municipales de 2021. En effet, elle correspond à une vraie attente de la population mulhousienne et de son agglomération. Le tandem Lutz-Rottner ne pouvait pas ignorer cela et a, en toute hâte, proposé de rendre cette gratuité effective… mais que pour les abonnés de plus de 65 ans.

Pourquoi cette ségrégation pour les moins de 65 ans ? Mystère… La volonté de réduire au maximum le nombre de bénéficiaires ? Pourquoi ceux qui doivent aller tous les jours au travail en transports en commun ne peuvent-ils pas en bénéficier ?

Le parcours du combattant

Sans mauvais esprit, admettons que cette gratuité pour les Mulhousiens (cela ne concerne pas les usagers vivant dans les autres villes de la M2A) soit la première phase pour aller vers une gratuité généralisée. On peut toujours rêver… ou alors changer de majorité aux prochaines élections municipales, ce sera plus sûr…

Car tout est fait pour réduire au maximum les demandes de ceux qui peuvent bénéficier de la gratuité ! La condition est d’habiter Mulhouse et d’avoir plus de 65 ans : il suffirait donc d’avoir sur soi sa carte d’identité pour ne pas être considéré comme passager clandestin. Mais cela eut été trop simple !

En réalité, il faut faire des démarches administratives pour recevoir… un coupon de transport qui a tout du tract électoral puisqu’il est ainsi libellé : « Sénior mulhousien 65 ans et + offert par la ville de Mulhouse ». On ne sait qui remercier ! Pas Soléa, en tout cas, puisqu’elle ne s’engage à rien, elle. Ce sont les contribuables mulhousiens qui indemniseront le transporteur urbain : c’est donc elles et eux qui seront mis à contribution tandis que Mme la Maire se pare des plumes du paon…

Apparemment, l’objectif est de rendre la demande particulièrement pénible. Non seulement il faut faire la demande avant le 15 janvier (c’est demain !), mais la presse unique alsacienne n’a averti ses lecteurs que le 31 décembre 2021 !

Soléa a envoyé un courrier aux déjà abonnés de plus de 65 ans pour les avertir en joignant un « formulaire confidentiel » qu’il faut remplir dans les délais impartis, le renvoyer au service concerné à la mairie, en y joignant des « pièces à joindre obligatoirement » (sic)… Tout cela sera examiné par les services compétents, et si tout est en règle, on vous enverra un coupon donnant accès à la gratuité des transports valable jusqu’au 31 décembre 2022. Faudra-t-il donc refaire le parcours du combattant l’année prochaine ?

Une volonté de décourager ?

Alors qu’il suffisait de décliner son âge et son lieu de domicile pour bénéficier de la gratuité, pourquoi donc compliquer le dispositif ?

On a vu que la municipalité actuelle n’a pris cette mesure que contrainte dans un contexte électoral tendu où chaque voix pouvait compter… On ne peut s’empêcher de voir sous cette paperasserie administrative courtelinesque, une complexification calculée. Pense-t-on ainsi décourager de nombreux bénéficiaires potentiels de faire la demande ? Et ainsi prouver que la gratuité des transports n’est pas un besoin vital puisque le pourcentage des demandeurs est bas par rapport à ceux qui pourraient en bénéficier ! Et enterrer dès lors une possibilité d’élargir la mesure à l’ensemble de la population qui reste l’objectif que se fixe le Collectif ?

On est en droit de se poser de telles questions en voyant les obstacles qui sont mis avant. Inscrivez-vous donc en masse et aidez ceux qui sont découragés devant le parcours du combattant qu’on leur impose à faire également la demande.

Pouvons-nous suggérer aux membres du conseil municipal des groupes d’opposition d’exiger un allongement du délai pour le renvoi du formulaire et de mener campagne pour une information plus précise sur les démarches à effectuer…

Plus que jamais en 2021, si vous jugiez utile notre travail d’information, sachez qu’un journal “gratuit” ne peut exister dans la durée. Sauf à être financé par la publicité, ou… s’il commercialisait vos données personnelles ! En tant que média indépendant d’information locale, sans publicité, nous ne pouvons compter que sur votre générosité pour poursuivre notre tâche en toute liberté. Cliquez ICI et merci par avance pour votre participation.

Print Friendly, PDF & Email