Les débrayages en mati­née ou en après-midi se sont mul­ti­pliés ces der­niers jours chez Solea, l’opérateur de trans­ports publics mulhousien. 

Jeu­di, une grève se tenait entre 15h30 et 17h30.

Aujourd’­hui, un appel à la grève plus conven­tion­nel était lan­cé par la CGT. Une cen­taine de conduc­teurs au moins étaient décla­rés gré­vistes, soit le tiers des effectifs. 

Selon nos pre­mières consta­ta­tions, leur nombre devait être supé­rieur. Mais elle ne concer­nait a prio­ri pas les lignes de tram. 

On a éga­le­ment appris que les repré­sen­tants du per­son­nel sont convo­qués par la direc­tion pour le 14 septembre. 

L’intersyndicale, ani­mée notam­ment par la CGT, FO et la CFTC mul­ti­plient les cri­tiques sur le manque de consi­dé­ra­tion et de recon­nais­sance dont ils sont l’ob­jet de la part de leur direction.

Alors qu’ils se trou­vaient à leur poste de tra­vail tout le long d’une année 2020, mar­quée par une alter­nance de confi­ne­ments et de décon­fi­ne­ments, ils ont for­mé ces per­son­nels de deuxième ligne, sur lequel le gou­ver­ne­ment a tant cher­ché à capi­ta­li­ser.

Ils ont ain­si consen­ti de nom­breux efforts et sacri­fices pour tenir le prin­cipe de conti­nui­té du ser­vice public de trans­port, dans un contexte émi­nem­ment anxiogène.

D’a­près la CGT, en 2021, l’entreprise filiale de Trans­dev a gra­ti­fié son per­son­nel de la somme de 3,60 euros de chèque déjeu­ner par mois, en récom­pense de ses mérites

Par ailleurs, leurs condi­tions de tra­vail ne se sont pas amé­lio­rées. Temps de par­cours mal adap­tés, tra­vaux et dévia­tions inap­pro­priés, passes-droits en tous genres, sont dénon­cés par les syndicats. 

Des remon­tées sont effec­tuées, mais la direc­tion leur oppose géné­ra­le­ment une fin de non-rece­voir. Des alarmes sociales ont alors été dépo­sées par les syn­di­cats. Elles abou­tissent aujourd’­hui à un notable mou­ve­ment de grève.

L’intersyndicale réclame une aug­men­ta­tion des trai­te­ments, une révi­sion des par­cours pro­fes­sion­nel des conduc­teurs, ain­si que d’autres revendications. 

A suivre…

Mer­ci de sou­te­nir notre média, et notam­ment nos nou­velles édi­tions papier. Ren­dez-vous ici, ou .

Print Friendly, PDF & Email