Esprit de Charlie – L'Alterpresse68

Esprit de Charlie

Esprit de Charlie, si tu es là, frappe trois coups et réponds!

Toc….toc….toc…

– Charlie, reviens, ça ne s’arrange pas! D’autres morts à Copenhague, les sépultures juives saccagées pas très loin d’ici. Il va falloir que les Charlie re – défilent!

>- Tu crois? J’ai la trouille de l’instrumentalisation sécuritaire de tout ça: loi anti terroriste, déclarations Ciotti et Sarkozy sur l’interdiction du voile à l’Université, pressions sur le Parlement européen pour aller vers notre Patriot act, super fichiers sans contrôle d’élus ni de juges, atteintes aux libertés numériques, projet de loi sur le renseignement qui va arriver devant le Parlement français en mars, ventes de nos beaux avions à des dictateurs…
Et les actes islamophobes qui se multiplient, les interpellation au domicile sur la base du principe de précaution? Les agressions de « déséquilibrés » contre des femmes voilées…

Tu sais moi je dessinais pas pour, mais contre, tout ça…

– De mon nuage je vois tout ça très bien: les contrôles au faciès qui se multiplient, l’armée devant les synagogues – pas souvent devant les mosquées – il est vrai que c’est devant les synagogues que les balles sifflent…pour l’instant.

– Ce que je vois aussi c’est que ça ne s’arrange pas pour les Roms, pour tous ces candidats à l’asile en France qui fuient des guerres, qui sont souvent nos guerres…qui se noient par milliers en Méditerranée. Tous ceux qui viennent d’arriver ici ces derniers mois….Même Saint Pierre s’inquiète et il a pourtant l’habitude…

Mais je parle, je parle… je te laisse, j’ai un dessin à faire:
“on verra une caravane sur une plage, dans une mer d’immondices, avec des Roms sur le toit et une foule d’hommes, de femmes et d’enfants qui se noient dans les vagues; ils crient tous à l’aide mais des flics et des militaires, pas loin, sont en train de courir après un type en keffieh avec sa pancarte « on meurt de faim à Gaza »; Hollande, Valls et Dassault sont dans un coin et parlent sondages et affaires….”

Christian RUBECHI

Print Friendly, PDF & Email