A l’oc­ca­sion de la contro­verse née de son voyage mi-Fils mi-Pla­ti­ni à Ber­lin, Mon­sieur le Pre­mier Ministre nous a fait une bou­le­ver­sante révélation:

UN HOMME POLITIQUE EST FAIT DE CHAIR ET DE SANG !

Et l’Homme Ordi­naire, lui, il est fait de quoi ? De sta­tis­tiques ? M. Valls, en dehors des inter­pel­la­tions un peu vives des jour­na­listes à sa des­cente d’a­vion, se pose-t-il la question ?

L’ou­vrier qui voit recu­ler sans cesse l’âge de son départ à la retraite, c’est de la tôle ?

L’in­fir­mière qui doit tous les jours tra­vailler plus pour gagner moins dans un hôpi­tal décré­pit, c’est un pyja­ma jetable en papier ?

Le chô­meur qui a per­du son bou­lot pour cause de délo­ca­li­sa­tion, c’est une courbe rétive à l’inversion ?

L’al­lo­ca­taire qui erre de gui­chet en gui­chet à la pour­suite de ses droits per­dus, c’est un rat dans un labyrinthe ?

Le loca­taire qui va être expul­sé parce qu’il n’a plus de bou­lot, plus de droits, plus la force de se défendre, c’est du papier timbré ?

Le sans-papier qui a vécu l’en­fer pour fuir l’en­fer et qui retrouve l’en­fer de San­gatte et des centres de réten­tion, c’est de la barbaque ?

Le SDF bal­lot­té de 115 en centre d’ac­cueil accueillant comme une porte de pri­son, par­fois avec femme et enfants, c’est un trou­peau de bêtes sauvages ?

Le Jeune qui démarre dans la vie avec un bou­let au pied et un cos­tume rayé de sta­giaire, c’est un écran tactile ?

Dans quel monde vivez-vous, M. VALLS ? Vous venez de res­sen­tir une piqûre à votre amour-propre, et voi­là que la Terre se dérobe sous vos pieds !

DessinValls

Puis­qu’il paraît que vous avez un coeur en plus d’un cer­veau, avez-vous seule­ment conscience des consé­quences de vos choix, de vos actes, de vos déci­sions sur le cer­veau et le coeur des mil­lions de per­sonnes dont la vie quo­ti­dienne dépend de votre per­cep­tion du monde et des caprices des pos­sé­dants ( bien en chair, eux ! ) que vous servez ?

Mais non. Ce bref éclair de luci­di­té a dis­pa­ru avec la signa­ture du chèque de rem­bour­se­ment du voyage de vos deux fils. La réa­li­té, votre réa­li­té, la seule réa­li­té qui compte pour un Homme Poli­tique en ordre de marche ordi­naire a bien vite repris le dessus:

Sta­tis­tiques. Contrats. Courbes. Objec­tifs. Men­songes. Oublis. Renie­ment. Com­mu­ni­ca­tion. Com­pli­ci­té. Macron­ne­ries. Réélec­tion sur­tout, Réélection !

Bien­ve­nue dans le monde ras­su­rant des Hommes Poli­tiques de Chair et de Sang, mais qui le cachent bien ! Et cou­cou aux cou…cou…rageux Godillots de Poi­tiers qui se sont ran­gés sans bron­cher der­rière l’Homme de Chair et de Sang inter­mit­tent à temps partiel !

Dédé