Le dépu­té-maire de Cer­nay, Michel Sor­di, a répon­du début février au jour­nal « L’Al­sace » qui l’a inter­ro­gé sur son acti­vi­té pro­fes­sion­nelle au sein de mul­ti­na­tio­nales du béton. Les réponses de l’é­lu ont été vagues et incom­plètes. Elles n’é­clairent guère les décla­ra­tions qu’il a faites à la « Haute Auto­ri­té pour la Trans­pa­rence de la Vie Publique » (HATVP), en appli­ca­tion d’une nou­velle pro­cé­dure, mise en place après l’af­faire Cahu­zac. L’Alterpresse68 se mobi­lise pour que ses lec­trices et lec­teurs puissent en savoir plus sur ce dossier.

Car contri­buer à davan­tage de trans­pa­rence dans la vie publique fait évi­dem­ment par­tie des tâches qu’une revue alter­na­tive doit s’as­si­gner. La HATVP appré­cie d’ailleurs les apports de citoyens à même de mener des inves­ti­ga­tions dans un sec­teur qu’ils connaissent mieux, parce qu’ils y vivent. C’est ain­si que le Code élec­to­ral pré­voit : « « Les élec­teurs peuvent adres­ser à la Haute Auto­ri­té toute obser­va­tion écrite rela­tive à ces décla­ra­tions d’in­té­rêts et d’ac­ti­vi­tés » [des élus].

Il va de soi, pour nous, que la recherche de plus de trans­pa­rence ne peut se faire que dans la trans­pa­rence. Quoique dis­po­sant de moyens limi­tés, nous sommes cepen­dant par­ve­nus à ras­sem­bler quelques infor­ma­tions trou­blantes. Mais, avant de publier quoi que ce soit, nous sou­hai­tons inter­ro­ger le dépu­té-maire de Cer­nay. Nous venons donc de lui adres­ser la lettre suivante :

Mul­house, le 7 mars 2017

Mon­sieur le député,

Suite aux décla­ra­tions que vous avez faites à la Haute Auto­ri­té pour la Trans­pa­rence de la Vie Publique (HATVP) et aux réponses que avez appor­tées lors d’une inter­view que vous avez accor­dée à un jour­na­liste de « L’Al­sace », nous avons soi­gneu­se­ment pré­pa­ré une série de 7 ques­tions que vous trou­ve­rez ci-joint.

A leur lec­ture, vous vous aper­ce­vrez que nous avons ras­sem­blé des infor­ma­tions qui néces­sitent des cla­ri­fi­ca­tions de votre part, tant elles semblent déca­lées par rap­port à celles que vous avez ren­dues publiques.

Vous pou­vez natu­rel­le­ment répondre par écrit à ces ques­tions que, pour l’ins­tant, nous ne publions pas. Si vous choi­sis­sez de pro­cé­der de cette manière, nous nous enga­geons à mettre à la dis­po­si­tion de nos lec­trices et lec­teurs l’in­té­gra­li­té de nos ques­tions et des réponses que vous nous aurez fait parvenir.

Une rencontre/interview aurait notre pré­fé­rence. Si vous faites ce choix, nous enre­gis­tre­rons l’in­té­gra­li­té de nos échanges qui seront évi­dem­ment struc­tu­rés autour des ques­tions que vous trou­ve­rez ci-joint. Dans cette hypo­thèse aus­si, nous nous enga­geons à trans­crire fidè­le­ment vos pro­pos et à les publier avec toutes nos questions.

Dans l’at­tente d’une réponse à nos sol­li­ci­ta­tions, nous vous prions d’a­gréer, Mon­sieur le dépu­té, l’ex­pres­sion de nos salu­ta­tions distinguées.

Pour l’é­quipe de la revue élec­tro­nique L’Alterpresse68,

B. Schaef­fer

PS. Notre sou­ci d’a­gir en toute trans­pa­rence nous amène à vous pré­ci­ser qu’une copie du pré­sent cour­rier, ain­si que des ques­tions qui vous sont posées, seront transmises :

  1. à la Haute Auto­ri­té pour la Trans­pa­rence de la Vie Publique (et à deux de ses asso­cia­tions agréées)

  2. à la Chambre Régio­nale des Comptes

  3. à M. Jean Kas­par dont le nom et la fonc­tion sont évo­qués dans une des ques­tions posées (car vous l’a­vez cité lors de l’in­ter­view au jour­nal « L’Al­sace »).

Nous tenons à vous signa­ler éga­le­ment que la pré­sente lettre figu­re­ra sans tar­der dans les colonnes de notre revue élec­tro­nique « L’Alterpresse68″ (http://lalterprls.cluster011.ovh.net/), sur­mon­tée d’une présentation.

En pièce jointe : Une série de 7 ques­tions que nous vous posons en vue d’une publication.

Articles déjà publiés sur le « dos­sier Sordi » :

Les « 7 ques­tions » annon­cées dans cet article ont fina­le­ment été publiées le 22 mars dans l’ar­ticle : Dos­sier Sor­di : les 7 ques­tions posées au dépu­té. Suite au renon­ce­ment du dépu­té à    une nou­velle can­di­da­ture un autre article a été publié le 27  mars : Dos­sier Sor­di : le dépu­té laisse béton ?! Nous pas !

Un qua­trième article a été mis en ligne le 18 avril : Dos­sier Sor­di : mis­sions spé­ciales et mutisme spé­cieux 

Un cin­quième article a été mis en ligne le 29 mai : Dos­siers Sor­di et Sto­ca­mine : sor­tons la véri­té du fond du trou ! Dos­siers Sor­di et Sto­ca­mine : sor­tons la véri­té du fond du trou ! ; un autre, publié le même jour, le com­plète en pro­po­sant une action qui vise à y voir plus clair sur le dos­sier Sto­ca­mine : Pour une enquête par­le­men­taire sur le dos­sier Stocamine

 

Print Friendly, PDF & Email