Grand Contournement Ouest : un problème pour le Haut-Rhin ?

Nous avons déjà réalisé plusieurs articles (ici notamment) sur le GCO, grand contournement ouest, ce projet d’un autre âge qui est ressorti il y a quelques années du chapeau de Roland Ries, le maire actuel de Strasbourg. Cet article n’a donc pas pour vocation de revenir sur l’ensemble du dossier mais de mettre à jour l’actualité du projet.

Après 7 avis défavorables émis par différentes instances de consultation (notamment concernant la protection de l’environnement et l’impossibilité à trouver une compensation carbone équivalente) et une enquête publique opposée au projet, le préfet Jean-Luc Marx a attendu un seul et unique avis favorable pour donner son accord pour la réalisation de l’autoroute. Entre le 1er septembre et le 15 octobre, la législation autorise l’abattage des bois et c’est donc sur cette période qu’il faudra être particulièrement mobilisé.e.s à la fois sur place, à la ZAD du Moulin aménagée à Ernolsheim sur Bruche, et dans les manifestations prévues à Strasbourg. Et pour celà, pas besoin d’être un Bas-Rhinois, au contraire ! Les Haut-Rhinois ont eux-aussi tout intérêt à se jeter dans la mêlée contre l’aboutissement de ce GPII, comprenez Grand Projet Inutile et Imposé.

En effet, dans la vallée de la Bruche comme ailleurs, l’Etat tente un peu plus chaque jour de mettre au pas la société civile. Les locaux, politiques, associatifs ou citoyen.ne.s ordinaires ne veulent pas du chantier. Ils proposent des alternatives mais sont ignorés par les décideurs. Comment ne pas faire le lien avec le dossier Stocamine qui empoisonne notre sous-sol malgré les différentes pétitions et manifestations ?

L’autre point important pour le Haut-Rhin, c’est bien sûr la pollution de l’air. Mulhouse, Colmar mais aussi bien d’autres petites villes voisines de l’A35 subissent régulièrement les alertes à la pollution (ozone en été, particules fines en hiver) du fait en partie du transit routier. Au lieu d’apaiser la circulation et de favoriser des alternatives moins polluantes, le GCO jouera le rôle d’aspirateur à camion alors même que rien n’a encore été décidé concernant la mise en place de l’éco-taxe. Bien que lointain, le GCO aura un impact direct sur l’afflux de camions et donc sur notre santé car n’oublions pas que l’A35 est l’un des axes traversant du trafic routier européen. La mise en place de l’éco-taxe en Allemagne a pesé largement sur l’arrivée de camions sur les routes françaises et la réponse de notre côté du Rhin peine à venir…

Enfin, à l’heure du réchauffement climatique, c’est contre tout un modèle économique et politique qu’il faut lutter. Le GCO dans le Bas-Rhin, le GCE près de Rouen, les échangeurs dans le Haut-Rhin avec l’étalement urbain que cela implique… toutes ces constructions d’un autre âge pèsent sur notre environnement et ce que nous laissons aux générations futures et aux autres êtres vivants. Et face à la menace, il n’y a qu’une solution : lutter.

Que faire ? Voici trois manières de vous mobiliser dans les prochains jours:

– vous installer à la ZAD de Kolbsheim (ou au moins y passer de temps en temps)

– venir à la manifestation prévue le 8 septembre 2018. Départ à 14h de la place de la République.

– déposer une main courante contre le préfet auprès de la police nationale pour mise en danger de la vie d’autrui et incitation à la violence (il ne respecte pas la démocratie et souhaite passer en force).

Pour suivre au mieux l’actualité, nous vous invitons à suivre la page Facebook du collectif GCO Non Merci (https://www.facebook.com/GCOnonmerci-1450769005164192) ou sur le site du collectif ( https://gcononmerci.org)

Enfin un mot spécial à Yolande Baldeweck, journaliste à l’Alsace, qui montre que, encore une fois, les journaux peuvent faire preuve d’une grande partialité… (https://gcononmerci.org/parole-militante/le-totem-gco-ledito-qui-ne-passe-pas) D’où la nécéssité d’avoir un autre son de cloche sur l’information et de soutenir l’Alterpresse 68 !

Castille Chambord

Print Friendly, PDF & Email

3 commentaire(s) sur “Grand Contournement Ouest : un problème pour le Haut-Rhin ?

  1. Bravo,
    Tres bonne analyse des impacts prévisible pour le Haut-Rhin, l’Alsace et la Démocratie en général
    Daniel Reininger

  2. Merci pour ces articles!
    Que pouvons nous faire, nous les lobbys associatifs pour contrer ces lobbys du fric qui sont tout puissants et seuls à être écoutés par Jupiter et sa cour qui sont en place grâce au vote d’une partie de nos concitoyens moutons???? LA REVOLUTION !!!
    Josiane Kieffer

Les commentaires sont fermés