Le maire de Sausheim et des conseillers M2A occupent secrètement la piscine des Jonquilles !

Par la cellule investigation de JUSDEPRESSE68

Alors que les rapports entre la ville de Mulhouse et la communauté d’agglomération sont des plus orageux, notamment depuis l’élection du « simple maire de Berrwiller », Fabian Jordan, à la tête de l’agglomération, en lieu et place de Jean Rottner, héritier naturel de l’agglomérat, et ancien maire de la ville centre, le dossier des piscines cristallise toutes les passions entre les élus.

En effet, le « plan piscines » de l’agglomération, récemment dévoilé par Daniel Bux, chargé du dossier, et maire de Sausheim, prévoit la fermeture de 3 des 9 piscines gérées par M2A, et la construction d’un nouvel établissement à Wittenheim. Les piscines réputées condamnées sont celles d’Ungersheim, Pierre et Marie Curie de Mulhouse, et la piscine des Jonquilles, située sur le ban municipal d’Illzach, mais de propriété mulhousienne. Sur cette dernière, Bux fait valoir une « gestion très sensible de la clientèle, empêchant une ouverture estivale sécurisée », à l’appui de la fermeture de l’établissement. Faisant sans doute référence à la proximité du quartier bigarré du Drouot, situé à Mulhouse, dont une horde de résidents ensauvagés par un mois caniculaire de l’année 2015, a résolu d’envahir le bassin, afin d’y plonger éhontément leur séant calciné par le soleil de midi. Le tout avant de sortir au calme et de ranger proprement les installations, devant les yeux mouillés de la compagnie de gendarmes, dépêchée tout exprès sur place, afin de mesurer l’épaisseur de la couche de crème solaire répartie sur le dos des bronzeurs, et de leur progéniture à la mine écarlate. 

C’était compter sans la sagacité de notre reporter, qui découvrit l’atroce réalité de la situation promise à cette piscine.

Il n’a en réalité jamais été question de la fermer pour la détruire, mais simplement de la fermer définitivement… au public !

Ceci afin d’en faire un usage exclusif tout à fait extravagant : y installer l’équipe de natation synchronisée du bureau de M2A ! Placé devant le fait accompli par notre journaliste, qui surprit l’équipe en plein effort, Daniel BUX dut se résoudre à admettre l’évidence :

« Mon niveau de chloration mentale atteint le point de saturation gazeux. Je ne peux décemment plus faire des ronds de bulles. J’ai donc dû me résoudre à sous-entendre que la racaille du Drouot nous obligeait à fermer les Jonquilles ! Un plan que je pensais infaillible ! J’en pleure de joie (ou alors c’est le chlore qui brûle mes yeux). De mauvais rinceurs penseraient spontanément à du racisme social, non ? Après tout, de la part du maire de Sausheim, quoi de plus normal ? Et hop, j’ te récupère le bassin des Jonquilles, ni vu ni connu j’ te mets la tête sous l’eau ! Maintenant que vous savez tout, je bois la tasse. Pourtant, on dit souvent que les élus nagent en eaux troubles, ou provoquent des tempêtes dans un verre d’eau. Eh bien, il y en a assez de ce vieux cloaque politique ! Je veux co-construire le pacte citoyen du futur agglomérat mulhousien. Pour ce faire, rien de tel que la natation synchronisée avec mes collègues du bureau ! Cela liquéfiera à coup sûr nos relations, déjà houleuses, avec la Ville de Mulhouse, et permettra à tout le moins de synchroniser nos désaccords avec madame Lutz [NDLR : maire de Mulhouse], tout en faisant risette lors de nos prestations publiques.

Après avoir vidangé la pataugeoire dans laquelle il s’évertuait à faire le poirier, tout en invoquant une posture de sécurisation contre la clientèle un rien trop « sensible » à ses barbotages idéologiques, il endossa frénétiquement son débardeur, puis s’enfuit en mimant une figure de natation !

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 − quatre =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.