Il ne faut pas accepter le bétonnage imposé par François de Rugy

Michèle Rivasi

Dans le contexte où les opposants se mobilisent contre le confinement de Stocamine, Luc Ueberschlag interroge Michèle Rivasi.

Élue députée européenne sous l’étiquette Europe Écologie depuis 2009, Michèle Rivasi, spécialiste des questions de santé environnementale au Parlement européen, revient sur la décision “inacceptable” du ministre de l’environnement, François de Rugy, de placer le site Stocamine de Wittelsheim sous une chape de béton, enfouissant définitivement les 42 000 tonnes de déchets dangereux et toxiques qui s’y trouvent encore.

Entretien réalisé par Luc Ueberschlag

Un historique de Stocamine est disponible ici