En l’honneur de la journaliste Daphne GUARANA GALIZIA, des députés européens ont organisé la deuxième édition d’un prix : le GUE/NGL Award for “Journalists, Whistleblowers and Defenders of the Right to Information” Ce prix a pour but de mettre en lumière des lanceurs d’alerte ou journalistes, trop souvent oubliés et délaissés des institutions et gouvernements qui pourtant votent des lois visant à protéger les journalistes et les lanceurs d’alerte. Pour autant, ce type de cérémonie a-t-il un impact positif sur la protection des défenseur(e)s du droit à l’information ?

Matthew GARUANA GALIZIA, le fils de Daphne GARUANA GALIZIA et membre du jury.

Parmi les six lanceurs d’alerte nommés, trois ont été récompensés par la Gauche Unitaire Européenne: Rui PINTO, lanceur d’alerte portugais, qui a mis en lumière les Football Leaks, Julian ASSANGE, fondateur de WikiLeaks et Yasmine MOTARJEMI lanceuse d’alerte à propos de la sécurité alimentaire chez Nestlé.

“Tous les supporters qui ont plus à coeur les valeurs du football que celles de l’argent devraient soutenir Rui PINTO”

Antoine DELTOUR
Julian ASSANGE, Yasmine MOTARJEMI et Rui PINTO

Rui PINTO est aujourd’hui emprisonné. C’est donc Antoine DELTOUR, à l’origine des Luxleaks qui l’a représenté et qui le soutien via la Fondation Signals. Julian ASSANGE, journaliste au sein de Wikileaks quant à lui, a été arrêté récemment en Grande-Bretagne et c’est Mairead MAGUIRE, prix nobel de la paix en 1976, qui l’a représenté. Yasmine MOTARJEMI est la seule lanceuse d’alerte récompensée, présente dans la salle. Les autres nommés étaient : Katya MATEVA lanceuse d’alerte bulgare à l’origine du scandale des passeports dorés en Bulgarie, Howard WILIKINSON lanceur d’alerte à l’origine des révélations sur le scandale de blanchiment d’argent impliquant Danske Bank, Luis GONZALES SEGURA auteur et lanceur d’alerte sur des scandales dans l’armée espagnole. Tous les lanceurs d’alerte méritent un prix et bien plus, l’action reste symbolique mais néanmoins elle a attiré plus de public qu’en 2018 et notamment des députés d’autres groupes.

Stelios KOULOGLOU, l’un des eurodéputé à l’origine de cet évènement et Mairead MAGUIRE avec le trophée décerné à Julian ASSANGE.

“Si l’Union Européenne n’empêche pas l’extradition de Julian ASSANGE aux Étas-Unis, c’est avec honte qu’elle se rend complice de Donald TRUMP”

Stelios KOULOGLOU

Nous avons rencontré Yasmine MOTARJEMI, quelques minutes après avoir reçu le prix. Dans cet enregistrement, nous apprenons beaucoup sur son combat contre la firme suisse Nestlé, numéro un mondial du secteur agro-alimentaire.

Nous avons aussi eu l’occasion d’interroger une autre lanceuse d’alerte qui a dénoncé les méfaits d’une puissante banque suisse: UBS. Elle nous donne ici son avis sur la directive européenne visant à protéger d’avantage les lanceurs d’alerte, et votée à une large majorité par le Parlement européen, le même jour que le déroulement de la cérémonie, mardi 16 avril 2019. Stéphanie GIBAUD, membre du jury de cette deuxième édition, nous explique l’importance de ce prix des lanceurs d’alerte décerné par la GUE/NGL.

“Nos députés européens doivent soutenir le lobbying citoyen”

Stéphanie GIBAUD
Le message de Stéphanie GIBAUD à l’UE est clair : FREE Julian ASSANGE