Cette électrice mulhousienne, ne se reconnaissant d’aucune affiliation, parti ou association, s’interroge dans un courrier sur 3 situations relatives à l’utilisation des ordinateurs de vote ou “machines à voter”, dans la perspective de la prochaine élection municipale à Mulhouse (aussi bien que celle de Riedisheim), où la cécité démocratique induite par ces dispositifs reste de vigueur.

Preuve effective de l’enregistrement du vote, possibilité de recomptage des voix, commission d’évaluation… Elle pose les enjeux les plus essentiels du vote électronique, et envisage quelques scénarios à l’appui de ses hypothèses.

Ses interrogations ont été expédiées à l’ensemble des candidat-e-s se présentant devant les électeurs mulhousiens, y compris Loïc Minéry (liste Cause commune), lequel a déjà pris position pour le retrait de ces machines, ce que l’auteur ne savait pas au moment de sa rédaction. Son document est consultable ci-dessous:

MHF

Pour le cas où le document ne s’afficherait pas dans votre navigateur, cliquez ici.

Nos articles consacrés au sujet sont disponibles ici.

Print Friendly, PDF & Email