Nos entrevues des candidates et candidats aux élections municipales en 30 minutes

Nous publions un entretien audio réalisé avec celui qui était encore à l’heure de l’enregistrement, tête de liste “Unser Land” aux élections municipales de Mulhouse, Régis Baschung.

Régis Baschung n’est pas un débutant en politique : déjà candidat à diverses élections sous l’étiquette Modem, il s’est lancé cette fois-ci sous la bannière “Unser Land”. Bien qu’il nous ait assuré que la composition de sa liste étant en « bonne voie », cela n’avait pas effacé notre scepticisme devant l’ampleur de la tâche. Car les élections municipales ne sont pas le terrain le plus favorable pour une liste autonomiste, plus à l’aise dans des élections régionales voire législatives.

L’engagement dans la campagne pouvait donc se comprendre comme l’utilisation d’une tribune pour faire avancer les thèses favorites de l’autonomisme, sur la culture et la langue régionale, le retour à une région Alsace, la volonté d’une nouvelle démocratie basée sur la proximité, etc… C’est d’ailleurs ce que fait Régis Baschung dans l’entretien que nous publions.

Cela pouvait également se comprendre à l’analyse du sondage IFOP réalisé en décembre dernier, dans lequel, outre les 68% d’Alsaciens qui s’exprimaient pour une sortie du Grand Est, 55% d’entre eux souhaitait la « création d’un nouveau Parti politique alsacien revendiquant la sortie de l’Alsace de la Grand région ».

Apparemment, les sondés soit ne connaissaient pas “Unser Land“, soit ne croyaient pas à sa capacité d’action en ce domaine. Les élections municipales venaient donc à point nommé pour faire connaître les propositions et perspectives d’action du Parti autonomiste alsacien.

Et voilà qu’une information tombe au lendemain de l’enregistrement de l’entretien avec Régis Baschung : ne pouvant réaliser sa liste, il se range sous la bannière d’un dénommé Romain Spinali, candidat surprise de dernière heure qui, lui aussi, peine à constituer une liste. Ainsi notre Régis alsacien se retrouve à la 3e place sur une hypothétique liste Spinali, et “Unser Land” disparaît totalement de ce débat municipal.

Pas sûr que cette manœuvre ne permette à ce parti de tirer bénéfice d’une campagne électorale dans laquelle il n’a rien à gagner en terme de sièges, mais dont la seule vertu était d’offrir une tribune aux autonomistes qui peinent, par ailleurs, à élargir leur base malgré un contexte politique qui devrait plutôt leur être favorable.

Néanmoins, nous publions l’enregistrement de Régis Baschung parce qu’il mérite d’être entendu… même si les propositions énoncées vont sûrement disparaître.

Nous tenterons d’obtenir un entretien avec M. Spinali : ne serait-ce que pour savoir de qui il pourrait être la créature…

Vous jugez utile notre travail d’information ? Sachez qu’un journal “gratuit” ne peut exister dans la durée. Sauf à être financé par la publicité, ou… s’il commercialisait vos données personnelles ! En tant que média indépendant d’information locale, sans publicité, nous ne pouvons compter que sur votre don pour poursuivre notre tâche en toute liberté. Merci par avance.

Print Friendly, PDF & Email