Aux urnes citoyens ! Petit billet d’humeur....

[les noms des communes ne sont pas mentionnés]

« …commune d’avenir, Réussir ensemble, Aujourd’hui pour demain,…avec passion, Partageons l’avenir, Réussir ensemble,…aujourd’hui pour demain Horizon 2026,…en grand, Osons…, J’aime…,…en vrai, L’avenir ensemble, Une ambition pour…, S’engager et progresser ensemble, Avec vous relevons les défis de demain, Bien vivre ensemble à…, Faire vivre…, Du cœur et des convictions pour notre village, Continuons ensemble pour vous, Notre village…, …passionnément, Ensemble construisons l’avenir de…., Un nouvel élan pour …, Echangeons, partageons et agissons pour…, …commune d’avenir, Bien vivre ensemble à…, Faire vivre …, Une ambition pour… , Avec le cœur et la raison, Entente communale, On aime…, Hop la…, pour un nouveau souffle, Ensemble pour…, Un nouvel avenir pour…, Bien vivre à…., Agir aujourd’hui, …Vous d’abord, Rester unis pour…, …passionnément – l’Energie,  Poursuivons ensemble – vignoble, …une ville qui rassemble,  …nouvelle ère,  Un nouvel élan pour…, Un nouvel horizon pour…, Dynamique nouvelle, Le renouveau pour…, Un village positif… »

Ceci n’est pas une recueil de pièces choisies, pas un florilège, mais un simple extrait aléatoire des noms choisis par quelques unes des 259 listes enregistrées pour la prochaine échéance électorale  dans le Haut – Rhin.

A de très rares exceptions près les autres sont de la même veine.

Et toute assimilation avec une liste de ces ex-voto placés en accomplissement d’un vœu ou en remerciement d’une grâce obtenue serait évidemment déplacée, même si ces affichages électoraux  pourraient prêter à confusion !

Mais le ton et surtout le fond de ces formules propitiatoires sont-ils les bons à l’heure où  le pouvoir des maires, maillons essentiels de notre organisation démocratique, est mis à mal ?

Outre leur charme désuet et leur parfum éventé, ce genre de slogans ne fait plus recette, dans un environnement exigeant.

Les électeurs savent d’expérience leur fréquente vacuité, leur capacité mobilisatrice très relative malgré la promesse de lendemains fleuris et consensuels.

Quand s’ajoutent perte de compétences et austérité budgétaire, quand la mise sous tutelle financière des communes s’aggrave (Emmanuel Macron ne faisant qu’accélérer une tendance marquée par ses deux prédécesseurs, avec la suppression de la taxe d’habitation et la préparation de la fiscalité économique locale…), quand les demandes des citoyens à leurs édiles locaux se heurtent à la réalité des baisses des dotations, aux transferts de compétences, notamment vers les intercommunalités, quand tous les élus sont confrontés aux complexités des réglementations et normes applicables ?

S’il ne fallait citer qu’un exemple des impuissances communales, que ce soit celui des maires assignés récemment par l’État devant les Tribunaux administratifs pour avoir pris des arrêtés afin de protéger leur population contre les dangers avérés de l’épandage de pesticides à proximité immédiate d’habitations!

Si plus de 57 % des maires de petites communes ont déclaré ne pas vouloir se représenter en mars 2020 c’est bien que ces constats s’imposent.

La nécessité du moment n’est-elle pas celle d’engagements locaux forts et précis, de démarches d’implication réelle des citoyens de la commune, d’une véritable démocratie participative qui ne soit pas de façade et dénuée de moyens…dans un contexte global complexe et rude?

Il serait grand temps pour les candidats, et d’abord nos futurs élus municipaux, de remplacer ce type de slogans, parfois un tantinet ridicules, par l’appel à des mobilisations locales citoyennes, à l’affichage de priorités revendiquées, à des formes de démocraties participatives débordant largement des formes de décisions souvent personnelles.

Avec ou sans les édiles qui seront choisis au mois de mars.

Un récapitulatif de toutes les listes présentes (incluant leurs slogans !) dans les communes haut-rhinoises de plus de 1000 habitants est disponible ici.

Vous jugez utile notre travail d’information ? Sachez qu’un journal “gratuit” ne peut exister dans la durée. Sauf à être financé par la publicité, ou… s’il commercialisait vos données personnelles ! En tant que média indépendant d’information locale, sans publicité, nous ne pouvons compter que sur votre don pour poursuivre notre tâche en toute liberté. Merci par avance.

Print Friendly, PDF & Email