S’a­gis­sant de la dépol­lu­tion du site PCUK-Lin­dane, pré­oc­cu­pa­tion majeure pour l’as­so­cia­tion ATE, de l’ur­ba­ni­sa­tion péri­phé­rique à l’ar­ti­fi­cia­li­sa­tion des terres natu­relles et agri­coles, jus­qu’à l’u­ti­li­sa­tion des friches et des ter­rains pol­lués, en pas­sant par les trans­ports dans l’es­pace urbain ou la rési­lience humaine et sociale vis-à-vis de l’environnement, ou la place de l’agriculture rai­son­née, tous les can­di­dats ont été sou­mis à un tir ser­ré de ques­tions, dans la pers­pec­tive de l’é­lec­tion muni­ci­pale à Col­mar et Wintzenheim. 

Le ques­tion­naire de l’as­so­cia­tion Tie­fen­bach envi­ron­ne­ment a été sou­mis à Fré­dé­ric HILBERT, Sté­pha­nie VILLEMIN, Gil­bert MEYER, Tris­tan DENECHAUD et Eric STRAUMANN pour Col­mar, et Claude KLINGER ZIND pour Wintzenheim?

Tous y ont répon­du, à l’ex­cep­tion tou­te­fois de Serge NICOLE, maire sor­tant de Wint­zen­heim, qui a refu­sé de répondre à la tota­li­té des ques­tions posées. 

L’ensemble du ques­tion­naire, ain­si que son ana­lyse, sont dis­po­nibles ici.

L’as­so­cia­tion a par ailleurs reçu le sou­tien de Gilles-Eric SERALINI, pro­fes­seur de bio­lo­gie molé­cu­laire de l’U­ni­ver­si­té de Caen Nor­man­die. Célèbre pour ses recherches sur les orga­nismes géné­ti­que­ment modi­fiés (OGM), dont notam­ment la toxi­ci­té du maïs Mon­san­to MON863, et NK 603, puis de l’her­bi­cide Roun­dup.

Dans un cour­rier adres­sé à l’as­so­cia­tion, il y affirme que « Un stock sou­ter­rain illé­gal de lin­dane devrait ain­si être reti­ré immé­dia­te­ment par les auto­ri­tés com­pé­tentes, avec toutes les pré­cau­tions, et une enquête cri­mi­nelle devrait être diligentée ». 

Sa lettre est dis­po­nible ici.

Mer­ci de sou­te­nir notre média, et notam­ment le nou­veau pro­jet de ver­sion papier en pré­pa­ra­tion. Ren­dez-vous ici, ou ici.