Nos entre­vues des can­di­dates et can­di­dats aux élec­tions muni­ci­pales en 30 minutes 

Can­di­dat sur­prise des élec­tions muni­ci­pales mul­hou­siennes de 2020, Romain Spi­na­li, connu d’a­bord pour son pas­sé d’en­tre­pre­neur dans le tex­tile high tech, tente une per­cée dans la sphère politique. 

Né d’un père d’origine sici­lienne et d’une mère suisse alsa­cienne, diplô­mé en mana­ge­ment et féru de tech­no­lo­gies (qu’il implante dans des tex­tiles), ver­sé en intel­li­gence arti­fi­cielle, il est éga­le­ment par­tie pre­nante dans KM0, UHA 4.0, et se pré­sente volon­tiers comme le pro­duit de la méri­to­cra­tie répu­bli­caine, puis­qu’il fut étu­diant boursier.

Chef de file de la liste « J’aime Mul­house », consti­tuée autour d’une liste cen­triste et citoyenne, à laquelle se sont joints les régio­na­listes d’ « Unser Land », il part de son expé­rience d’en­tre­pre­neur opé­rant à l’in­ter­na­tio­nal, pour infu­ser ses idées nova­trices à la ville de Mulhouse. 

Coopé­ra­tive finan­cière ins­pi­rée de l’é­co­no­mie sociale et soli­daire, centre muni­ci­pal de san­té, réno­va­tion éner­gé­tique et acces­sion à la pro­prié­té, fes­ti­val de musique, le can­di­dat fait feu de tout bois pour ten­ter d’é­mer­ger, dans une cam­pagne ren­due encore plus amorphe depuis la dif­fu­sion du COVID-19 dans le « clus­ter » mulhousien. 

Dotée d’i­dées et d’une ambi­tion qui débordent lar­ge­ment le seul cadre du ter­ri­toire com­mu­nal, notre échange en sa com­pa­gnie est dis­po­nible dans l’enregistrement ci-dessous: 

Mer­ci de sou­te­nir notre média, et notam­ment nos nou­velles édi­tions papier. Ren­dez-vous ici, ou .