Le ministre de la Santé Jens Spahn annonçait ce vendredi que l’épidémie de nouveau coronavirus est désormais sous contrôle et gérable en Allemagne.

Nous pouvons maintenant dire que cela a réussi, nous avons réussi à passer d’une croissance dynamique à une croissance linéaire, les taux d’infection ont diminué de manière significative“, a t-il indiqué lors d’une conférence de presse. Le pays aura testé à ce jour 1 728 357 million de personnes, contre 333 000 en France. Il déplore un peu plus de 4000 morts, contre près de 18 000 en France.

Le très surveillé taux d’infection (ou nombre de reproduction de base R0) est pour la première fois descendu à moins de 1. Cet indice mesure le nombre de personnes en moyenne contaminées par chaque malade du Covid-19. Il est descendu à 0,7 selon l’estimation publiée jeudi soir par l’institut Robert Koch, l’autorité fédérale chargée de la veille épidémiologique. Ce qui signifie un reflux net des capacités de contaminations.

De ce fait, la première économie de la zone euro a annoncé un allégement progressif de ses mesures de restrictions contre la pandémie de coronavirus.

Certaines restrictions sont maintenues, mais un certain relâchement prévaudra dès la semaine prochaine. Des interdictions qui par ailleurs, n’ont jamais atteint le niveau de ridiculité et d’abus connu par ici.

Angela Merkel, reste toutefois prudente, et assure que l’essentiel est de ne pas mettre en péril ce qui a été réalisé jusqu’à présent. Avertissant qu’à partir d’un indice de 1,1 (soit 10% d’augmentation des contaminations) le système de soin fédéral recommencerait à souffrir. Sachant qu’une situation critique, comparable aux situations de détresses italiennes, espagnoles ou françaises, n’est encore jamais survenue au niveau fédéral. Bien au contraire, les allemands ayant symboliquement accueillis des patients français et italiens ces dernières semaines.

Quelles sont les “règles de contact” (pas d’appellation guerrière ou nucléaire ici) en vigueur jusque maintenant ?

Les règles en vigueur continuent de s’appliquer à tous les habitants du Bade-Wurtemberg et de la Rhénanie-Palatinat: à l’extérieur, vous pouvez être seul mais pas plus de deux. Les membres d’un ménage, par exemple les familles, peuvent sortir ensemble, même s’il y a plus de deux personnes. Une distance d’au moins 1,5 mètre s’applique également.

Quid des masques à l’avenir ?

Pour les habitants du Bade-Wurtemberg et de Rhénanie-Palatinat, le port de masques de protection dans les magasins et dans les transports publics est fortement recommandé. Cependant, cela ne signifie pas pour autant l’usage d’un masque médicalement réglementé. “Un masque fabriqué artisanalement est initialement suffisant”, selon le Premier ministre du Bade-Wurtemberg, Winfried Kretschmann (Verts).

Quand les écoles rouvriront-elles, et avec qui ?

Dans le Bade-Wurtemberg: le fonctionnement des écoles reprendra progressivement à partir du 4 mai. Les universités et les jardins d’enfants resteront fermés. Les étudiants qui sont sur le point de passer leurs diplômes devraient retourner en classe. “Ils sont également assez âgés pour respecter les règles de distance”, a déclaré Kretschmann. Ce n’est que plus tard que les élèves de quatrième année devraient retourner dans les écoles primaires afin de passer de manière ordonnée les épreuves vers les classes supérieures.

Selon le ministère de la Culture (lequel gère l’enseignement), les enseignants appartenant au groupe à risque, en raison de leur âge, ne devraient pas enseigner (verra-t-on applicables en France ces mêmes prescriptions de bon sens ?). Les élèves ayant déjà souffert de maladies chroniques devraient également rester à la maison, tout comme les élèves dont les parents appartiennent aux groupes à risque. “La protection de la santé passe avant tout”, a souligné la ministre de la Culture Susanne Eisenmann (CDU).

En Rhénanie-Palatinat: à partir du 27 avril, les diplômés du secondaire et tous les étudiants professionnels qui ont un examen final cette année devraient aller en cours, a déclaré la ministre de l’Éducation de Rhénanie-Palatinat, Stefanie Hubig (SPD). Ceux-ci commenceront le 4 mai pour tous les élèves qui passeront un examen final l’année prochaine et pour les élèves de quatrième année du primaire. Les jardins d’enfants restent fermés pour le moment. Les universités devraient également rester fermées dans un premier temps, à l’exception du passage d’examens et de certaines activités, notamment dans les laboratoires.

À quoi ressembleront les cours ?

C’est la grande inconnue, tout comme en France. Les ministres de la Culture devraient désormais réfléchir à des mesures d’hygiène et de protection dans les prochaines semaines. En plus des cours, il faudra évoquer les modalités de pauses et le fonctionnement des bus scolaire.

Quels magasins peuvent rouvrir ?

Dans le Bade-Wurtemberg et en Rhénanie-Palatinat, les magasins d’une surface de vente allant jusqu’à 800 mètres carrés peuvent rouvrir à partir du lundi 20 avril, sous conditions. Quelle que soit la région, cela s’applique également aux concessionnaires automobiles, aux vendeurs de cycles et aux librairies. Les énormes files d’attente dans les rues et la congestion dans les centres-villes doivent être évitées. Les bars, clubs, discothèques, pubs, théâtres, opéras et salles de concert restent fermés. Les salons de coiffure devraient se préparer à reprendre leurs activités le 4 mai, sous certaines conditions, notamment parce que des exigences d’hygiène très particulières leur sont applicables.

Quand les événements collectifs sont-ils à nouveau autorisés ?

Selon les services de la chancellerie, les grands événements à caractère collectif sont interdits jusqu’au 31 août. Les Länder devraient donc établir des réglementations spécifiques, notamment liées à la taille des événements. Les événements sportifs avec des spectateurs en sont également affectés. Mais la question de savoir si des matchs de football à huis clos pourront se tenir en Bundesliga et en 2e division reste ouverte.

Print Friendly, PDF & Email