Et quant à celui qui scrute le fond de l'abysse, l'abysse le scrute à son tour.F. Nietzsche

L’entrevue de Barbara Pompili, ministre de l’Ecologie, publiée mardi dans l’Alsace, alors qu’elle n’est pas même arrivée en gare de Mulhouse depuis laquelle elle devait se rendre à Stocamine, ne laisse aucun doute. Elle s’apprête sans doute à opter pour le confinement des déchets stockés dans l'ancienne mine de sel.

La réunion « Facebook live » qui s’ensuivit depuis la préfecture de Colmar, et dura près de 3 heures, ne servant que d’amuse-gueule discursif.

Pour la recension précise des faits sur stocamine et son histoire, reportez-vous à l’excellente synthèse publiée sur le sujet par notre confrère Rue89 Strasbourg.

Alors qu’un article de L’Alsace montre la ministre s’extrayant des 535 mètres de profondeur, où elle était allée asseoir sa certitude du confinement nécessaire des déchets sous des hectolitres de béton, Barbara Pompili a toutefois laissé au fond du gouffre un ...

 

Pour accéder aux articles et ressources, identifiez-vous ci-dessous (ou par le bouton "connexion" en haut). Si vous n'êtes pas encore abonné-e, souscrivez ICI.