Pho­to­gra­phie de Mar­tin Wilhelm 

Les mani­fes­ta­tions contre le passe sani­taire et l’o­bli­ga­tion vac­ci­nale pour les soi­gnants comptent désor­mais dix-huit ité­ra­tions inin­ter­rom­pues, depuis la Place de la Bourse à Mul­house, chaque same­di à 14 heures. 

Le cor­tège, aus­si ritua­li­sé soit-il depuis le mois de juillet 2021, a sans doute atteint un pla­fond, autour des 1500 par­ti­ci­pants, en moyenne, bien que le chiffre fasse en outre l’ob­jet de contro­verses entre chif­freurs : la police est la plus mes­quine, qui n’y voit que 900 qui­dams, les jour­na­listes (objec­tifs, bien sûrs) du double quo­ti­dien unique alsa­cien parient quant à eux sur 1200 par­ti­ci­pants, quand les orga­ni­sa­teurs s’oc­troient la part belle, avec 2000 manifestants. 

Au lieu de ras­sem­ble­ment, on dis­tin­guait net­te­ment la voix d’un homme hur­lant tout son saoul de colère, pla­cé der­rière un ruban de chan­tier. Maitre André Cha­my, qui vient de perdre une pre­mière pro­cé­dure contre la sus­pen­sion des soi­gnants non-vac­ci­nés devant le Tri­bu­nal judi­ciaire de Col­mar, ain­si que nous le rela­tions ici, pré­pa­rait ses plai­gnants aux batailles judi­ciaires à venir… 

Le tour du centre-ville fut cette fois ampu­té d’un pas­sage sur la Place de la Réunion, puisque le mar­ché de Noël (bien­tôt réser­vé aux seuls vac­ci­nés ?) était en voie de mon­tage final. 

Une prise de parole de lycéens réfrac­taires à Pfi­zer, car il ne reste que le vac­cin de ce labo­ra­toire pour ser­vir d’é­ta­lon vac­ci­nal uni­ver­sel, après limi­ta­tion de l’u­sage du Moder­na aux plus de 30 ans, a eu lieu devant la Porte jeune. 

A noter qu’à la stu­pé­fac­tion géné­rale, un chant des Par­ti­sans a reten­ti inopi­né­ment au milieu de la foule ! Alors même que l’on croyait la foul­ti­tude des same­dis après-midi modes­te­ment vouée à l’a­do­ra­tion de Nes­sie et adepte des tables tour­nantes, la voi­ci pareille­ment par­ti­sane de la Terre plate et de la Lune creuse !

Les mani­fes­tants étaient éga­le­ment près de 500 à Col­mar et autour de 1000 à Stras­bourg, par le ren­fort du mou­ve­ment Euro­peans uni­ted for Free­dom, qui après Maas­tricht et Lou­vain, s’est ras­sem­blé dans la capi­tale alsa­cienne en oppo­si­tion contre les mesures d’urgence intro­duites en Europe de manière anti­dé­mo­cra­tique et déséquilibrée. 

Le mou­ve­ment inter­na­tio­nal réclame de ce fait le res­pect des droits fon­da­men­taux et consti­tu­tion­nels de cha­cun, la pro­por­tion­na­li­té dans les déci­sions poli­tiques, et un débat ouvert, comme corol­laire démocratique. 

Encore un sale coup des pro-virus !

Quelques pho­to­gra­phies de la mani­fes­ta­tion, par Mar­tin Wilhelm 

Mer­ci de sou­te­nir notre média, et notam­ment le nou­veau pro­jet de ver­sion papier en pré­pa­ra­tion. Ren­dez-vous ici, ou ici.

Print Friendly, PDF & Email