Jour­née de mobi­li­sa­tion, ce jeu­di entre 10h et 12h30, devant le lycée des métiers Charles-Stoes­sel de Mul­house. Le pré­avis de grève d’une durée d’une semaine a été dépo­sé au nom des per­son­nels, à l’appel de la CGT Éduc’action et de Action et démo­cra­tie CFE-CGC.

Une cin­quan­taine de per­sonnes, ensei­gnants titu­laires pour l’es­sen­tiel, se trou­vaient sur le piquet de grève situé à l’en­trée de l’établissement, rue du Fil, où des ban­de­roles et pan­cartes étaient fixées. 

Les ensei­gnants ayant par ailleurs infor­mé les parents des quelques 400 élèves de leur mou­ve­ment social. 

Les reven­di­ca­tions des per­son­nels portent notam­ment sur des moyens en constante dimi­nu­tion, tant en matière d’heures de groupe, d’aug­men­ta­tion du nombre d’é­lèves par sec­tion, que de réduc­tion du nombre de postes de sur­veillants, alors que de nou­velles mis­sions s’ajoutent à celles déjà définies. 

Des moyens réduits jugés res­pon­sables de mettre à mal la com­mu­nau­té édu­ca­tive dans son entier, et de l’en­tra­ver dans ses mis­sions d’ap­pren­tis­sage et d’éducation.

De sorte que les gré­vistes exigent une aug­men­ta­tion signi­fi­ca­tive du nombre de sur­veillants, de la dota­tion en heures de cours afin d’as­su­rer un dédou­ble­ment des classes dans les diverses dis­ci­plines, un pla­fon­ne­ment des classes de CAP à 12 élèves et des moyens pérennes afin d’as­su­rer des cours de Fran­çais langue étran­gère (FLE) aux élèves primo-arrivants. 

Un repré­sen­tant de la CGT Educ’Ac­tion, ain­si que l’un de ses col­lègues, s’expriment sur ces sujets devant la camé­ra de Mar­tin Wilhelm :

Enfin, la gale­rie pho­to­gra­phique de Mar­tin Wilhelm :

Mer­ci de sou­te­nir notre média, et notam­ment nos nou­velles édi­tions papier. Ren­dez-vous ici, ou .

Print Friendly, PDF & Email