Que ces fai­néants de pro­fes­seurs qui ont l’au­dace de récla­mer une reva­lo­ri­sa­tion du point d’in­dice (blo­qué depuis février 2017) aillent faire des heures sup­plé­men­taires dans une offi­cine pri­vée de cours par­ti­cu­liers pom­peu­se­ment appe­lée « Excel­lence et Réus­site » .

C’est en effet dans leur boîte mail pro­fes­sion­nelle que les ensei­gnants de l’A­ca­dé­mie de Stras­bourg ont reçu un mes­sage de la dite offi­cine les invi­tant à can­di­da­ter (il suf­fit de « cli­quer ici pour pos­tu­ler » indique en gros et en rouge le mes­sage) à rejoindre l’é­quipe de pro­fes­seurs de cet « orga­nisme local » qui en outre se vante (en rouge et en sur­li­gnant) d’at­tri­buer des rému­né­ra­tions supé­rieures de 20 à 50 % à celles de leurs (nom­breux) confrères. 

Cette uti­li­sa­tion mas­sive, par un orga­nisme tota­le­ment exté­rieur à l’Éducation Natio­nale, des adresses mails pro­fes­sion­nelles des ensei­gnants , donc sous res­pon­sa­bi­li­té des Ser­vices rec­to­raux, pour les invi­ter à « tra­vailler plus pour gagner plus » hors du Ser­vice Public, outre être très cer­tai­ne­ment illé­gale, est d’un cynisme total à l’heure où jamais les rému­né­ra­tions des ensei­gnants n’ont été aus­si faibles, que cela soit en com­pa­rai­son avec les rému­né­ra­tions per­çues par les ensei­gnants des autres pays de l’OCDE, avec le SMIC ou bien avec les autres fonc­tion­naires de caté­go­rie A ou même les sala­riés du pri­vé à niveau de diplômes correspondants. 

Le mes­sage a l’a­van­tage d’être clair : il n’y a pas et il n’y aura pas d’argent public à vous don­ner et aucune reva­lo­ri­sa­tion à venir.Si vous vou­lez de l’argent (et l’on recon­naît que l’on vous paie au lance-pierre puisque l’of­fi­cine que l’on pro­meut indi­rec­te­ment fait de l’élé­ment rému­né­ra­tion son unique argu­ment) il fau­dra aller char­bon­ner dans le pri­vé et contri­buer à répandre « excel­lence et réus­site » ailleurs que dans le Ser­vice Public. Et cela ne s’ar­rê­te­ra pas à la vie active puisque, le mes­sage anti­ci­pant sur la mai­greur des retraites à venir, invite à trans­mettre le mail aux col­lègues retrai­tés éven­tuel­le­ment intéressés.…

Isa­belle Antoine

Print Friendly, PDF & Email