L’Université d’été européenne des mouvements sociaux 2022 se tenait du 17 au 21 août à Mönchengladbach (Rhénanie-du-Nord-Westphalie), en Allemagne. 

Notam­ment orga­ni­sé par les mou­ve­ments euro­péens d’At­tac, et de diverses orga­ni­sa­tions inter­na­tio­nales, dont la Ligue des droits de l’Homme en France, Gewerk­schaft Erzie­hung und Wis­sen­schaft (Syn­di­cat de l’éducation et des sciences), la Fon­da­tion Rosa Luxem­burg, Frie­dens- und Zukunfts­werks­tatt (Ate­lier pour la paix et l’avenir), et le Bureau inter­na­tio­nal de la paix (Genf, Ber­lin) en Alle­magne, il don­na lieu à de nom­breuses ren­contres, débats et ateliers. 

Par­mi ceux-ci, un débat sur le retour de la gauche en Amé­rique latine eut lieu le jeu­di 18 aout. 

Alors qu’il y a quelques années encore les gou­ver­ne­ments dits “pro­gres­sistes” étaient en crise pro­fonde et sou­vent chas­sés du pou­voir au pro­fit de gou­ver­ne­ments réac­tion­naires et ultra­li­bé­raux, on assiste aujourd’hui à une série de vic­toire de par­tis de gauche, au Chi­li, au Pérou, en Boli­vie et au Hon­du­ras, de par­tis hybrides, mais rom­pant avec les par­tis réac­tion­naires, au Mexique et en Argen­tine, et à la pos­si­bi­li­té de vic­toire de la gauche en Colom­bie et au Brésil.

Mais ce retour des gauches en Amé­rique Latine s’accompagne de vifs débats entre forces poli­tiques et mou­ve­ments sociaux sur l’extractivisme, les modèles de déve­lop­pe­ment, la place des peuples indi­gènes et leurs orga­ni­sa­tions, les mesures démo­cra­tiques, ou encore le posi­tion­ne­ment géo­po­li­tique de ces gouvernements.

Nos deux cor­res­pon­dants d’Alterpresse68, Jean-Jacques Grei­ner et Mar­tin Wil­helm, se trou­vaient sur place pour la durée de l’évènement. 

Ils vous pro­posent une cap­ta­tion audio de ce débat, tenu en fran­çais et en anglais, notam­ment ani­mé par Chris­tophe Agui­ton (Attac France). 

Mer­ci de sou­te­nir notre média, et notam­ment nos nou­velles édi­tions papier. Ren­dez-vous ici, ou .

Print Friendly, PDF & Email