Crédit photos et audio : Martin Wilhelm

Les congrès de la CGT ont rarement été des longs fleuves tranquilles ! Mais celui qui vient de s’achever à Clermont-Ferrand, le 53e de la série, fut particulièrement « dur et difficile » du mot de la nouvelle secrétaire générale élue, Sophie Binet, inattendue mais pas totalement surprenant non plus, qui aura fort à faire pour retisser des liens au sein de la plus ancienne organisation syndicale française.

DÉFINIR LES DÉSACCORDS

Ce fut une première : le bilan d’activité de la direction sortante a été rejeté à quelques voix près ! Un coup dur pour Philippe Martinez et qui, dès lors, modifia le sens du congrès. Mais quelles sont les raisons profondes du rejet du bilan ?

Ce congrès se passe dans une période inédite marquée par une confiance retrouvée des organisations syndicales auprès de la population prenant totalement à contre-pied les fameux « observateurs » des plateaux télé qui considéraient ...

 

Déjà abonné-e ? Identifiez-vous ci-dessous (ou par le bouton "connexion" en haut).

Pas encore abonné-e ? Voyez ci-dessous tous vos avantages, et souscrivez ICI à partir de 3 euros seulement ! Sans engagement. Résiliation en 1 clic.