Cette page consa­crée aux ini­tia­tives du « col­lec­tif 68 » en sou­tien au peuple grec sera régu­liè­re­ment mise à jour (der­nière mise à jour:  le 6 juillet  2015 ;  les ajouts les plus récents sont en couleur).

Les textes reti­rés de cette page sont archi­vés sur une page ran­gée à la fin du site, intitulée :

« Archives infos pra­tiques et diverses »

Vous y trou­ve­rez ci-des­sous toutes les infor­ma­tions sur les ini­tia­tives prises par le « Col­lec­tif 68 en sou­tien au peuple grec» ou par un de ses membres. Mer­ci de les redif­fu­ser dans vos réseaux.

Le texte inté­gral peut-être télé­char­gé en PDF pour redif­fu­sion (voir bas de page). Les liens res­tent actifs.

Ce texte est com­po­sé de trois par­ties :    1) Les der­nières ini­tia­tives (du col­lec­tif)    2) Les textes parus dans diverses revues élec­tro­niques (les liens per­mettent d’y accé­der)    3) Des infos concer­nant les ini­tia­tives d’autres col­lec­tifs (liens fournis).

1) Les ini­tia­tives en cours ou pré­vues (ou qui ont déjà eu lieu) :

A) Les ini­tia­tives déjà prises :

- Salle comble pour la soi­rée débat le 20 mai 2015 au Bel-Air à Mul­house : « La dette vain­cra-t-elle la démocratie ? »

Sous le titre « Syri­za : nous ne nous sou­met­trons pas ! » le débat en pré­sence de deux dépu­tés euro­péens est rela­té par le jour­nal L’Al­sace en page 20 de l’é­di­tion mul­hou­sienne du mar­di 26 mai 2015.

Le même jour, un article illus­tré de plu­sieurs pho­tos et doté de plu­sieurs liens a été mis en ligne sur le site Arte Info. Suivre le lien : Ste­lios Kou­lo­glou fâché contre les Alle­mands | ARTE Info pour prendre notam­ment connais­sance de la teneur des inter­ven­tions du dépu­té grec à Mul­house et d’en assu­rer la dif­fu­sion dans vos réseaux. (voir suite dans : « Archives infos pra­tiques et diverses »)

 - 10 ans après le référendum du 29 mai 2005 :

Des tracts ont été dis­tri­bués Place des Vic­toires (Fon­taine rue du Sau­vage) le ven­dre­di 29 mai 2015 de 14h 30 à 17h. (« Archives infos pra­tiques et diverses »)

- Pré­sence à la fête de la Mar­jo­laine le 30 mai 2015 (Place Frank­lin de 10h à 18h) Même démarche que la veille, rue du Sau­vage. (ajout de L’Alterpresse68 le 9 juin 2015)

- La der­nière réunion du « col­lec­tif 68 » s’est tenue le mar­di 2 juin à 20h à l’UD-CGT, 4 rue du Pom­mier à Mul­house. Vous trou­ve­rez ici l’in­té­gra­li­té du compte-ren­du en for­mat PDF. (voir suite dans « Archives infos pra­tiques et diverses »)

- Pré­sence les 13 et 14 juin 2015 à « Fes­ti-Débat » à Ober­brück avec dis­tri­bu­tion de docu­ments (voir ci-des­sus). (ajout de L’Al­ter­presse le 9 juin 2015).

- Le ras­sem­ble­ment orga­ni­sé à Mul­house le same­di 20 juin 2015

Lors de sa réunion du mar­di 2 juin 2015, le « col­lec­tif 68 de sou­tien au peuple grec » avait déci­dé de s’ins­crire dans la mobi­li­sa­tion euro­péenne du 20 au 27 juin. Un ras­sem­ble­ment a été orga­ni­sé à Mul­house le same­di 20 juin de 11h 30 à 14h 30 place des Vic­toires : 3 heures pour la Grèce avec une ani­ma­tion musi­cale et poli­tique avec col­lecte de signa­tures pour la péti­tion « Pour le peuple, contre la finance », dis­tri­bu­tion d’un tract résu­mant l’au­dit (dette illé­gale, illé­gi­time, odieuse et insou­te­nable) et de plu­sieurs docu­ments (un tableau réca­pi­tu­la­tif des dettes locales, un argu­men­taire en dix points sur la dette grecque, et le mani­feste du col­lec­tif 68).

- L’é­mis­sion pro­gram­mée sur radio MNE le mer­cre­di 24 juin 2015 de 18h à 19h

Le 24 juin, de 18 h à 19 h, sur radio MNE 107,5s’est dérou­lée une émis­sion en com­mun entre L’Alterpresse68 et radio MNE « Une autre son de cloche » dédiée à la Grèce. Il s’a­gis­sait de réta­blir la véri­té et d’ap­por­ter d’autres infor­ma­tions sur la réa­li­té grecque et les enjeux poli­tiques et éco­no­miques. (nous en ferons un article qui sera mis en ligne).

- La soi­rée-débat orga­ni­sée le mar­di 30 juin à 19h au car­ré des asso­cia­tions à Mulhouse

Voir sur notre site le compte ren­du du débat avec Michel Ser­vé, fin connais­seur de la situa­tion grecque, soi­rée cen­trée sur la per­cep­tion de la situa­tion par la popu­la­tion grecque.

.

B) Ini­tia­tives pré­vues et en cours :

.

- Péti­tion « Pour le peuple, contre la finance » :

Le CP68 a lan­cé une péti­tion visant à inter­pel­ler les élu-e‑s locaux. Un acte de « rébel­lion » leur est deman­dé : il est temps de choi­sir le peuple, plu­tôt que la finance !

Cette péti­tion peut-être signée en ligne, c’est ici. Vous pou­vez aus­si la faire cir­cu­ler en ver­sion papier ; pour télé­char­ger cette ver­sion et l’im­pri­mer, c’est ici.

- Pré­sence, le mer­cre­di 8 juillet 2015 au fes­ti­val éco­ci­toyen, soli­daire et fes­tif à Kingersheim.


2) Les textes parus :

Sur ce site, vous pou­vez consul­ter le mani­feste issu de la réunion du 22 avril à Mul­house et la liste des pre­mières signa­tures et un édi­to résu­mant les rai­sons de la créa­tion du « col­lec­tif 68 » de sou­tien au peuple grec et ses prin­ci­paux objectifs.

Plu­sieurs textes sur la Grèce ont déjà été mis en ligne sur le site de L’Al­ter­presse 68, depuis sa paru­tion, fin décembre 2014. Vous les retrou­ve­rez avec leur lien sur la liste des 112 pre­miers articles parus dans L’Al­ter­presse 68 (modi­fié par L’Al­ter­presse le 26 mai 2015).

Paru sur le site du jour­nal « Le Monde », 2 mai 2015 :

Grèce : le pré­sident alle­mand favo­rable à des répa­ra­tions de guerre

 Paru dans le Sau­te­Rhin le 15 mars 2015 :

Ce que l’Allemagne doit à la Grèce et son rap­port avec la réuni­fi­ca­tion allemande

 Textes parus dans la revue suisse « A l’encontre »

- Grèce. L’urgence de pré­pa­rer une rup­ture (ajout le 6 mai 2015) L’at­ti­tude des créan­ciers conduit le pays vers un piège mor­tel. Celui d’une obli­ga­tion de payer com­plè­te­ment les inté­rêts de la dette publique (Edi­to­rial de La gauche ouvrière, organe de DEA).

 Des textes parus récem­ment sur le site du CADTM (Comi­té pour l’an­nu­la­tion des dettes publiques du Tiers Monde ) :

- Dans son numé­ro du 21 juin 2015, le CADTM a lui aus­si publié un dos­sier spé­cial Grèce com­po­sé de nom­breux articles tous plus inté­res­sants les uns que les autres :

- La dette a été octroyée sous des pré­textes men­son­gers (Par Eric Toussaint)

- Il ne faut pas négo­cier avec le chan­tage, il faut rompre avec lui (Par Emi­lie Paumard)

- Grèce : le rap­port sur la dette est une arme utile pour Athènes (Par Roma­ric Godin)

- Syn­thèse du rap­port de la Com­mis­sion pour la véri­té sur la dette grecque (Par Emi­lie Paumard)

Les créan­ciers de la Grèce mise à nu (Par Beni­to Pérez)

Inter­ven­tion d’Éric Tous­saint à la pré­sen­ta­tion du rap­port pré­li­mi­naire de la Com­mis­sion de la véri­té sur la dette

Vers l’annulation TOTALE de la dette grecque ? (Par Eric Tous­saint et Yan­nis Youlountas)

Audi­tion de Pana­gio­tis Rou­me­lio­tis (15 juin 2015), ex-repré­sen­tant du FMI au Par­le­ment grec : « Il faut que les créan­ciers recon­naissent leurs res­pon­sa­bi­li­tés » (Par Emi­lie Paumard)

La catas­trophe huma­ni­taire s’aggrave.

Du 11 au 16 mai 2015 des membres du col­lec­tif « Soli­da­ri­té France-Grèce pour la san­té » sont allés à Athènes, à la ren­contre des per­son­nels des dis­pen­saires sociaux et soli­daires auto­gé­rés. Leurs obser­va­tions sont alar­mantes. La catas­trophe huma­ni­taire s’ag­grave.  A lire sur le site de L’Hu­ma­ni­té. (ajout de L’Al­ter­presse, le 27 mai 2015).

Les diri­geants euro­péens veulent iso­ler le « virus » Syriza-Podemos

Les diri­geants euro­péens veulent iso­ler le « virus » Syri­za-Pode­mos avant qu’il ne se pro­page en Europe A lire sur le site du NPA. Il s’a­git d’un entre­tien avec Anto­nis Nta­va­nel­los qui est un des diri­geants de l’organisation grecque DEA (Gauche ouvrière inter­na­tio­na­liste), une des com­po­santes de la gauche de Syriza.

- Le rap­port pré­li­mi­naire de la com­mis­sion pour la véri­té sur la dette a été pré­sen­té devant le par­le­ment grec le 17 juin (le compte-ren­du de cette jour­née est dis­po­nible ici). Une pre­mière tra­duc­tion mise en ligne sur le site Okea­news et reprise par « A l’En­contre » a per­mis à L’Al­ter­presse 68 d’en faire un tract dif­fu­sé à Mul­house le same­di 20 juin (ajout de L’Al­ter­presse 68, le 22 juin 2015).

- L’ar­ticle paru le 21 juin sur le site de Média­part, repris sur le site suisse « A l’En­contre », et inti­tu­lé Grèce. Etran­gler un gou­ver­ne­ment appor­te­ra des infor­ma­tions et des ana­lyses inédites même à ceux qui sont très bien infor­més. La des­crip­tion des « coups d’E­tat » (ou assi­mi­lés) fomen­tés par la BCE, est sai­sis­sante. Avant la Grèce aujourd’­hui, il y a eu l’Ir­lande en 2010, l’Es­pagne et l’I­ta­lie en 2011. Eh oui, même Ber­lus­co­ni en a fait les frais ! Et la Grèce déjà en 2011, où Georges Papan­dreou avait eu l’au­dace d’o­ser récla­mer un réfé­ren­dum ; il a vite été cal­mé… Un texte un peu long, mais par­ti­cu­liè­re­ment ins­truc­tif sur l’obs­ti­na­tion cri­mi­nelle des « déci­deurs », tous mer­ce­naires de la finance (ajout de L’Al­ter­presse 68, le 22 juin 2015).

- L’Hu­ma­ni­té Dimanche datée du 18 au 24 juin 2014 a publié un dos­sier sur la dette grecque. Par­mi les nom­breux articles et inter­views, celle d’E­ric Tous­saint, coor­di­na­teur scien­ti­fique de l’au­dit de la dette, qui déclare : «  Nous appor­tons aux auto­ri­tés grecques des argu­ments solides pour délé­gi­ti­mer les demandes des créan­ciers ». Une artiste grecque, Anas­tas­sia Poli­ti, s’in­digne : « Cet endet­te­ment , c’est l’ar­naque du siècle. Même ceux de droite se sont sen­tis tra­his » (ajout de L’Al­ter­presse 68, le 22 juin 2015).

- L’al­lo­cu­tion du 27 juin 2015 d’A­lexis Tsipras

Vous troue­rez ici sur le site mul­hou­sien « Le wagges » la tra­duc­tion fran­çaise de l’al­lo­cu­tion d’A­lexis Tsi­pras annon­çant le réfé­ren­dum (ajout de L’al­ter­presse 68 le 27 juin 2015).

- Patrick Sau­rin est membre de la com­mis­sion pour la véri­té sur la dette grecque. Dans le texte : Les Grecs n’ont pas à payer une dette qui n’est pas la leur il explique pour­quoi la dette grecque est illé­gi­time, illé­gale et odieuse. Face à des ins­ti­tu­tions aveu­glées par une haine de classe et à des créan­ciers cor­rom­pus et dépour­vus de tout scru­pule, les auto­ri­tés grecques auraient bien tort de se pri­ver de moyens de droit et des argu­ments que l’au­dit peut leur four­nir (ajout de L’Al­ter­presse le 30 juin 2015).

- Pode­mos a rédi­gé un com­mu­ni­qué le 29 juin 2015 : Avec le peuple grec (com­mu­ni­qué de Pode­mos du 29 juin 2015) (ajout de L’Al­ter­presse le 30 juin 2015).

- Grèce: l’économie poli­tique du crime. Cette contri­bu­tion de Michel Hus­son com­mence par exa­mi­ner quelques petits crimes péri­phé­riques com­mis par veu­le­rie ou par igno­rance crasse, revient sur le crime déli­bé­ré du pre­mier plan d’austérité de 2010, et exa­mine le nou­veau crime qui est aujourd’hui en ges­ta­tion. Publié sur le site « A l’En­contre ». (ajout de L’Al­ter­presse le 1er juillet 2015).

- Grèce : «L’étranglement finan­cier a rem­pla­cé les canons impé­ria­listes» par Pana­gio­tis Lafa­za­nis, ministre de la Recons­truc­tion pro­duc­tive, de l’Environnement et de l’Energie. Jamais aupa­ra­vant un pays n’a été trai­té par les centres de pou­voir euro-atlan­tiques avec un tel plan aus­si cru et bru­tal d’épuisement et d’extorsion comme la Grèce. Publié sur le site « A l’En­contre ». (ajout de L’Al­ter­presse le 1er juillet 2015).

Allo­cu­tion d’A­lexis Tsi­pras (1er juillet 2015), sur le site de « L’Hu­ma ». Alexis Tsi­pras : « Le «non» n’est pas un simple slo­gan »(ajout de l’Alterpresse68, le 3 juillet 2015)

Grèce. Contre les ingé­rences, le sens du Non Décla­ra­tion de la pré­si­dente du Par­le­ment grec, Zoé Kons­tan­to­pou­lou, face au déluge d’interventions de membres de la Troï­ka et de chefs d’Etat contre la déci­sion du gou­ver­ne­ment grec et de son par­le­ment d’avoir recours à un réfé­ren­dum. (Publié sur le site « A l’En­contre » le 3 juillet 2015 ; ajout de L’Alterpresse68 le 5 juillet 2015 à 11h).

Grèce. La Troï­ka de l’extérieur et celle de l’intérieur face au Non Par Pana­gio­tis Gri­go­riou. L’histoire avance, l’hystérie en plus. La pro­pa­gande et la la lutte des classes atteignent un paroxysme. La socié­té grecque n’avait pas connu un tel cli­vage depuis le coup d’Etat para-par­le­men­taire ini­tié par le roi en 1965. (Publié sur le site « A l’En­contre » le 3 juillet 2015 ; ajout de L’Alterpresse68 le 5 juillet 2015 à 11h).

Grèce. Les «ins­ti­tu­tions» et une crise explo­sive Par Mar­tine Orange. C’est un pays iso­lé, effon­dré éco­no­mi­que­ment, en faillite finan­cière, qui a été appe­lé à voter sur son ave­nir le dimanche 5 juillet. La des­truc­tion de l’économie est com­pa­rable à celle d’un pays en état de guerre. (Publié sur le site « A l’En­contre » le 4 juillet 2015 ; ajout de L’Alterpresse68 le 5 juillet 2015 à 11h).

Grèce. Et les suites du réfé­ren­dum. Des scé­na­rios incer­tains Par Roma­ric Gau­din. En cas de «oui», l’Eurogroupe sera sans doute ravi de signer un accord avec la par­tie grecque sur la base du texte vali­dé par les élec­teurs. Mais ce ne sera pas pour autant la fin de l’histoire. La ques­tion du main­tien au pou­voir d’Alexis Tsi­pras, qui s’est enga­gé pour le «non», se pose­ra immé­dia­te­ment. Et en cas de «non»? Alexis Tsi­pras sor­ti­ra évi­dem­ment ren­for­cé. Le gou­ver­ne­ment grec a déjà accep­té l’essentiel des mesures d’austérité exi­gées par les créan­ciers. Le vrai point de désac­cord, c’est la dette. Athènes ne veut pas d’une vague pro­messe sur la restruc­tu­ra­tion de la dette, mais un vrai calen­drier enga­geant. (Publié sur le site « A l’En­contre » le 4 juillet 2015 ; ajout de L’Alterpresse68 le 5 juillet 2015 à 11h).

A lire sur Politis.fr : un article qui ana­lyse une ini­tia­tive de Finan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif. Cet article de Poli­tis per­met d’al­ler plus loin dans la réflexion sur les ini­tia­tives que le col­lec­tif 68 en sou­tien au peuple grec envi­sage de prendre. Il devrait en être ques­tion lors de la pro­chaine réunion du col­lec­tif 68 qui doit se tenir le mer­cre­di 8 juillet à 20h. (ajout de L’Alterpresse68 le 6 juillet 2015).

.

3) Infos d’autres col­lec­tifs (et liens)

Site d’In­ter­de­mos – De peuple à peuple – Cam­pagne de soli­da­ri­té avec le peuple grec – Col­lecte de fonds pour des actions de soli­da­ri­té social et de déve­lop­pe­ment humain en Grèce.

Col­lec­tif soli­da­ri­té France-Grèce pour la san­té. Objec­tifs : Infor­mer le plus lar­ge­ment pos­sible sur la crise sociale et sani­taire en Grèce – Créer en France les maillons d’une chaîne euro­péenne de soli­da­ri­té, notam­ment en col­lec­tant et envoyant sur place le maté­riel médi­cal et phar­ma­ceu­tique néces­saire – Contri­buer aux débats néces­saires sur la san­té publique et les soins pour tous et toutes.

 

Le col­lec­tif pour un audit citoyen de la dette publique vous pro­pose de signer l’ap­pel « La Grèce, une chance pour l’Eu­rope » : « (…) Nous par­ti­ci­pe­rons aux actions conjointes orga­ni­sées à la mi-juin à l’i­ni­tia­tive des mou­ve­ments sociaux euro­péens, à par­tir de nos vil­lages et quar­tiers, de nos lieux de tra­vail et d’étude, pour dire ensemble: nous sommes avec les Grecs pour la digni­té et la jus­tice, pour une autre Europe ».  Le même col­lec­tif pro­pose aus­si « un petit guide contre les bobards média­tiques » qui cir­culent sur la Grèce (ajout le 6 mai 2015).

 

Au niveau inter­na­tio­nal, un col­lec­tif, Greek Debt Truth Com­mis­sion a lan­cé un appel pour « sou­te­nir la Grèce qui résiste et sa Com­mis­sion pour la véri­té sur la Dette publique ». Le texte de cet appel est notam­ment dis­po­nible sur le site du CADTM qui offre un lien pour aller le signer afin d’ex­pri­mer « votre soli­da­ri­té à cette Grèce qui résiste en sou­te­nant main­te­nant et en actes la Com­mis­sion pour la Véri­té sur la Dette publique grecque ».

Le sous titre de l’appel/pétition est : «Pour le droit des peuples d’au­di­ter la dette publique». Mais ce droit ne tom­be­ra pas du ciel. Un des meilleurs moyens de l’ar­ra­cher n’est-il pas d’ob­te­nir le plus vite pos­sible un mora­toire, même sur une par­tie limi­tée des dettes ? Cette façon de sou­te­nir « en actes » cor­res­pond un peu à la méthode pro­po­sée par le CP68 à tra­vers sa péti­tion « Pour le peuple, contre la finance ». Le mieux est de les signer toutes les deux, non ?! (ajout le 7 mai 2015).