« Collectif 68 » : infos pratiques et diverses (Grèce) – L'Alterpresse68

« Collectif 68 » : infos pratiques et diverses (Grèce)

Cette page consacrée aux initiatives du « collectif 68 » en soutien au peuple grec sera régulièrement mise à jour (dernière mise à jour:  le 6 juillet  2015 ;  les ajouts les plus récents sont en couleur).

Les textes retirés de cette page sont archivés sur une page rangée à la fin du site, intitulée :

« Archives infos pratiques et diverses »

Vous y trouverez ci-dessous toutes les informations sur les initiatives prises par le « Collectif 68 en soutien au peuple grec» ou par un de ses membres. Merci de les rediffuser dans vos réseaux.

Le texte intégral peut-être téléchargé en PDF pour rediffusion (voir bas de page). Les liens restent actifs.

Ce texte est composé de trois parties :    1) Les dernières initiatives (du collectif)    2) Les textes parus dans diverses revues électroniques (les liens permettent d’y accéder)    3) Des infos concernant les initiatives d’autres collectifs (liens fournis).

1) Les initiatives en cours ou prévues (ou qui ont déjà eu lieu) :

A) Les initiatives déjà prises :

– Salle comble pour la soirée débat le 20 mai 2015 au Bel-Air à Mulhouse : « La dette vaincra-t-elle la démocratie ? »

Sous le titre « Syriza : nous ne nous soumettrons pas ! » le débat en présence de deux députés européens est relaté par le journal L’Alsace en page 20 de l’édition mulhousienne du mardi 26 mai 2015.

Le même jour, un article illustré de plusieurs photos et doté de plusieurs liens a été mis en ligne sur le site Arte Info. Suivre le lien : Stelios Kouloglou fâché contre les Allemands | ARTE Info pour prendre notamment connaissance de la teneur des interventions du député grec à Mulhouse et d’en assurer la diffusion dans vos réseaux. (voir suite dans : « Archives infos pratiques et diverses »)

 – 10 ans après le référendum du 29 mai 2005 :

Des tracts ont été distribués Place des Victoires (Fontaine rue du Sauvage) le vendredi 29 mai 2015 de 14h 30 à 17h. (« Archives infos pratiques et diverses »)

– Présence à la fête de la Marjolaine le 30 mai 2015 (Place Franklin de 10h à 18h) Même démarche que la veille, rue du Sauvage. (ajout de L’Alterpresse68 le 9 juin 2015)

– La dernière réunion du « collectif 68 » s’est tenue le mardi 2 juin à 20h à l’UD-CGT, 4 rue du Pommier à Mulhouse. Vous trouverez ici l’intégralité du compte-rendu en format PDF. (voir suite dans « Archives infos pratiques et diverses »)

– Présence les 13 et 14 juin 2015 à « Festi-Débat » à Oberbrück avec distribution de documents (voir ci-dessus). (ajout de L’Alterpresse le 9 juin 2015).

– Le rassemblement organisé à Mulhouse le samedi 20 juin 2015

Lors de sa réunion du mardi 2 juin 2015, le « collectif 68 de soutien au peuple grec » avait décidé de s’inscrire dans la mobilisation européenne du 20 au 27 juin. Un rassemblement a été organisé à Mulhouse le samedi 20 juin de 11h 30 à 14h 30 place des Victoires : 3 heures pour la Grèce avec une animation musicale et politique avec collecte de signatures pour la pétition « Pour le peuple, contre la finance », distribution d’un tract résumant l’audit (dette illégale, illégitime, odieuse et insoutenable) et de plusieurs documents (un tableau récapitulatif des dettes locales, un argumentaire en dix points sur la dette grecque, et le manifeste du collectif 68).

– L’émission programmée sur radio MNE le mercredi 24 juin 2015 de 18h à 19h

Le 24 juin, de 18 h à 19 h, sur radio MNE 107,5s’est déroulée une émission en commun entre L’Alterpresse68 et radio MNE « Une autre son de cloche » dédiée à la Grèce. Il s’agissait de rétablir la vérité et d’apporter d’autres informations sur la réalité grecque et les enjeux politiques et économiques. (nous en ferons un article qui sera mis en ligne).

– La soirée-débat organisée le mardi 30 juin à 19h au carré des associations à Mulhouse

Voir sur notre site le compte rendu du débat avec Michel Servé, fin connaisseur de la situation grecque, soirée centrée sur la perception de la situation par la population grecque.

.

B) Initiatives prévues et en cours :

.

– Pétition « Pour le peuple, contre la finance » :

Le CP68 a lancé une pétition visant à interpeller les élu-e-s locaux. Un acte de « rébellion » leur est demandé : il est temps de choisir le peuple, plutôt que la finance !

Cette pétition peut-être signée en ligne, c’est ici. Vous pouvez aussi la faire circuler en version papier ; pour télécharger cette version et l’imprimer, c’est ici.

– Présence, le mercredi 8 juillet 2015 au festival écocitoyen, solidaire et festif à Kingersheim.


2) Les textes parus :

Sur ce site, vous pouvez consulter le manifeste issu de la réunion du 22 avril à Mulhouse et la liste des premières signatures et un édito résumant les raisons de la création du « collectif 68 » de soutien au peuple grec et ses principaux objectifs.

Plusieurs textes sur la Grèce ont déjà été mis en ligne sur le site de L’Alterpresse 68, depuis sa parution, fin décembre 2014. Vous les retrouverez avec leur lien sur la liste des 112 premiers articles parus dans L’Alterpresse 68 (modifié par L’Alterpresse le 26 mai 2015).

Paru sur le site du journal « Le Monde », 2 mai 2015 :

Grèce : le président allemand favorable à des réparations de guerre

 Paru dans le SauteRhin le 15 mars 2015 :

Ce que l’Allemagne doit à la Grèce et son rapport avec la réunification allemande

 Textes parus dans la revue suisse « A l’encontre »

– Grèce. L’urgence de préparer une rupture (ajout le 6 mai 2015) L’attitude des créanciers conduit le pays vers un piège mortel. Celui d’une obligation de payer complètement les intérêts de la dette publique (Editorial de La gauche ouvrière, organe de DEA).

 Des textes parus récemment sur le site du CADTM (Comité pour l’annulation des dettes publiques du Tiers Monde ) :

– Dans son numéro du 21 juin 2015, le CADTM a lui aussi publié un dossier spécial Grèce composé de nombreux articles tous plus intéressants les uns que les autres :

– La dette a été octroyée sous des prétextes mensongers (Par Eric Toussaint)

– Il ne faut pas négocier avec le chantage, il faut rompre avec lui (Par Emilie Paumard)

– Grèce : le rapport sur la dette est une arme utile pour Athènes (Par Romaric Godin)

– Synthèse du rapport de la Commission pour la vérité sur la dette grecque (Par Emilie Paumard)

Les créanciers de la Grèce mise à nu (Par Benito Pérez)

Intervention d’Éric Toussaint à la présentation du rapport préliminaire de la Commission de la vérité sur la dette

Vers l’annulation TOTALE de la dette grecque ? (Par Eric Toussaint et Yannis Youlountas)

Audition de Panagiotis Roumeliotis (15 juin 2015), ex-représentant du FMI au Parlement grec : « Il faut que les créanciers reconnaissent leurs responsabilités » (Par Emilie Paumard)

La catastrophe humanitaire s’aggrave.

Du 11 au 16 mai 2015 des membres du collectif « Solidarité France-Grèce pour la santé » sont allés à Athènes, à la rencontre des personnels des dispensaires sociaux et solidaires autogérés. Leurs observations sont alarmantes. La catastrophe humanitaire s’aggrave.  A lire sur le site de L’Humanité. (ajout de L’Alterpresse, le 27 mai 2015).

Les dirigeants européens veulent isoler le « virus » Syriza-Podemos

Les dirigeants européens veulent isoler le « virus » Syriza-Podemos avant qu’il ne se propage en Europe A lire sur le site du NPA. Il s’agit d’un entretien avec Antonis Ntavanellos qui est un des dirigeants de l’organisation grecque DEA (Gauche ouvrière internationaliste), une des composantes de la gauche de Syriza.

– Le rapport préliminaire de la commission pour la vérité sur la dette a été présenté devant le parlement grec le 17 juin (le compte-rendu de cette journée est disponible ici). Une première traduction mise en ligne sur le site Okeanews et reprise par « A l’Encontre » a permis à L’Alterpresse 68 d’en faire un tract diffusé à Mulhouse le samedi 20 juin (ajout de L’Alterpresse 68, le 22 juin 2015).

– L’article paru le 21 juin sur le site de Médiapart, repris sur le site suisse « A l’Encontre », et intitulé Grèce. Etrangler un gouvernement apportera des informations et des analyses inédites même à ceux qui sont très bien informés. La description des « coups d’Etat » (ou assimilés) fomentés par la BCE, est saisissante. Avant la Grèce aujourd’hui, il y a eu l’Irlande en 2010, l’Espagne et l’Italie en 2011. Eh oui, même Berlusconi en a fait les frais ! Et la Grèce déjà en 2011, où Georges Papandreou avait eu l’audace d’oser réclamer un référendum ; il a vite été calmé… Un texte un peu long, mais particulièrement instructif sur l’obstination criminelle des « décideurs », tous mercenaires de la finance (ajout de L’Alterpresse 68, le 22 juin 2015).

– L’Humanité Dimanche datée du 18 au 24 juin 2014 a publié un dossier sur la dette grecque. Parmi les nombreux articles et interviews, celle d’Eric Toussaint, coordinateur scientifique de l’audit de la dette, qui déclare : «  Nous apportons aux autorités grecques des arguments solides pour délégitimer les demandes des créanciers ». Une artiste grecque, Anastassia Politi, s’indigne : « Cet endettement , c’est l’arnaque du siècle. Même ceux de droite se sont sentis trahis » (ajout de L’Alterpresse 68, le 22 juin 2015).

– L’allocution du 27 juin 2015 d’Alexis Tsipras

Vous trouerez ici sur le site mulhousien « Le wagges » la traduction française de l’allocution d’Alexis Tsipras annonçant le référendum (ajout de L’alterpresse 68 le 27 juin 2015).

– Patrick Saurin est membre de la commission pour la vérité sur la dette grecque. Dans le texte : Les Grecs n’ont pas à payer une dette qui n’est pas la leur il explique pourquoi la dette grecque est illégitime, illégale et odieuse. Face à des institutions aveuglées par une haine de classe et à des créanciers corrompus et dépourvus de tout scrupule, les autorités grecques auraient bien tort de se priver de moyens de droit et des arguments que l’audit peut leur fournir (ajout de L’Alterpresse le 30 juin 2015).

– Podemos a rédigé un communiqué le 29 juin 2015 : Avec le peuple grec (communiqué de Podemos du 29 juin 2015) (ajout de L’Alterpresse le 30 juin 2015).

– Grèce: l’économie politique du crime. Cette contribution de Michel Husson commence par examiner quelques petits crimes périphériques commis par veulerie ou par ignorance crasse, revient sur le crime délibéré du premier plan d’austérité de 2010, et examine le nouveau crime qui est aujourd’hui en gestation. Publié sur le site « A l’Encontre ». (ajout de L’Alterpresse le 1er juillet 2015).

– Grèce : «L’étranglement financier a remplacé les canons impérialistes» par Panagiotis Lafazanis, ministre de la Reconstruction productive, de l’Environnement et de l’Energie. Jamais auparavant un pays n’a été traité par les centres de pouvoir euro-atlantiques avec un tel plan aussi cru et brutal d’épuisement et d’extorsion comme la Grèce. Publié sur le site « A l’Encontre ». (ajout de L’Alterpresse le 1er juillet 2015).

Allocution d’Alexis Tsipras (1er juillet 2015), sur le site de « L’Huma ». Alexis Tsipras : “Le «non» n’est pas un simple slogan”(ajout de l’Alterpresse68, le 3 juillet 2015)

Grèce. Contre les ingérences, le sens du Non Déclaration de la présidente du Parlement grec, Zoé Konstantopoulou, face au déluge d’interventions de membres de la Troïka et de chefs d’Etat contre la décision du gouvernement grec et de son parlement d’avoir recours à un référendum. (Publié sur le site « A l’Encontre » le 3 juillet 2015 ; ajout de L’Alterpresse68 le 5 juillet 2015 à 11h).

Grèce. La Troïka de l’extérieur et celle de l’intérieur face au Non Par Panagiotis Grigoriou. L’histoire avance, l’hystérie en plus. La propagande et la la lutte des classes atteignent un paroxysme. La société grecque n’avait pas connu un tel clivage depuis le coup d’Etat para-parlementaire initié par le roi en 1965. (Publié sur le site « A l’Encontre » le 3 juillet 2015 ; ajout de L’Alterpresse68 le 5 juillet 2015 à 11h).

Grèce. Les «institutions» et une crise explosive Par Martine Orange. C’est un pays isolé, effondré économiquement, en faillite financière, qui a été appelé à voter sur son avenir le dimanche 5 juillet. La destruction de l’économie est comparable à celle d’un pays en état de guerre. (Publié sur le site « A l’Encontre » le 4 juillet 2015 ; ajout de L’Alterpresse68 le 5 juillet 2015 à 11h).

Grèce. Et les suites du référendum. Des scénarios incertains Par Romaric Gaudin. En cas de «oui», l’Eurogroupe sera sans doute ravi de signer un accord avec la partie grecque sur la base du texte validé par les électeurs. Mais ce ne sera pas pour autant la fin de l’histoire. La question du maintien au pouvoir d’Alexis Tsipras, qui s’est engagé pour le «non», se posera immédiatement. Et en cas de «non»? Alexis Tsipras sortira évidemment renforcé. Le gouvernement grec a déjà accepté l’essentiel des mesures d’austérité exigées par les créanciers. Le vrai point de désaccord, c’est la dette. Athènes ne veut pas d’une vague promesse sur la restructuration de la dette, mais un vrai calendrier engageant. (Publié sur le site « A l’Encontre » le 4 juillet 2015 ; ajout de L’Alterpresse68 le 5 juillet 2015 à 11h).

A lire sur Politis.fr : un article qui analyse une initiative de Financement participatif. Cet article de Politis permet d’aller plus loin dans la réflexion sur les initiatives que le collectif 68 en soutien au peuple grec envisage de prendre. Il devrait en être question lors de la prochaine réunion du collectif 68 qui doit se tenir le mercredi 8 juillet à 20h. (ajout de L’Alterpresse68 le 6 juillet 2015).

.

3) Infos d’autres collectifs (et liens)

Site d’Interdemos – De peuple à peuple – Campagne de solidarité avec le peuple grec – Collecte de fonds pour des actions de solidarité social et de développement humain en Grèce.

Collectif solidarité France-Grèce pour la santé. Objectifs : Informer le plus largement possible sur la crise sociale et sanitaire en Grèce – Créer en France les maillons d’une chaîne européenne de solidarité, notamment en collectant et envoyant sur place le matériel médical et pharmaceutique nécessaire – Contribuer aux débats nécessaires sur la santé publique et les soins pour tous et toutes.

 

Le collectif pour un audit citoyen de la dette publique vous propose de signer l’appel « La Grèce, une chance pour l’Europe » : « (…) Nous participerons aux actions conjointes organisées à la mi-juin à l’initiative des mouvements sociaux européens, à partir de nos villages et quartiers, de nos lieux de travail et d’étude, pour dire ensemble: nous sommes avec les Grecs pour la dignité et la justice, pour une autre Europe ».  Le même collectif propose aussi « un petit guide contre les bobards médiatiques » qui circulent sur la Grèce (ajout le 6 mai 2015).

 

Au niveau international, un collectif, Greek Debt Truth Commission a lancé un appel pour « soutenir la Grèce qui résiste et sa Commission pour la vérité sur la Dette publique ». Le texte de cet appel est notamment disponible sur le site du CADTM qui offre un lien pour aller le signer afin d’exprimer « votre solidarité à cette Grèce qui résiste en soutenant maintenant et en actes la Commission pour la Vérité sur la Dette publique grecque ».

Le sous titre de l’appel/pétition est : «Pour le droit des peuples d’auditer la dette publique». Mais ce droit ne tombera pas du ciel. Un des meilleurs moyens de l’arracher n’est-il pas d’obtenir le plus vite possible un moratoire, même sur une partie limitée des dettes ? Cette façon de soutenir « en actes » correspond un peu à la méthode proposée par le CP68 à travers sa pétition « Pour le peuple, contre la finance ». Le mieux est de les signer toutes les deux, non ?! (ajout le 7 mai 2015).

Print Friendly, PDF & Email