Dette grecque et dette mulhousienne

Grâce au travail inlassable du CP68, L’Alterpresse68 est en mesure de publier une série d’articles démontrant que la municipalité mulhousienne est en train de se coucher devant la finance et s’apprête à en faire supporter les lourdes conséquences à la population.
Tout cela devait se passer en catimini au sein d’un conseil municipal prié de se taire et devant des représentants de la presse sommés… de ne pas dévoiler les dessous de l’affaire.
L’Alterpresse68 a été créé pour lutter contre ces pratiques et ces censures. Les Mulhousiens, ont le droit d’être informés et leurs élus de la majorité ou de l’opposition ont le devoir d’informer. Nous leur proposerons d’être plus actifs et transparents.
Le hold-up qui va être progressivement décrit dans nos colonnes nous rappelle à bien des égards les sévices et les méthodes qu’ont déjà connu les Grecs. Ce n’est pas pour rien que des dirigeants de ce pays ont pu parler de pratiques « criminelles ». Et il n’est pas exagéré d’affirmer que la situation en Grèce se décline en France dans beaucoup de collectivités, à leur niveau, mais avec la même logique.
Et vous pourrez constater à la lecture de nos prochains articles que sur l’échelle des victimes de la finance, Mulhouse et Athènes sont assez proches. Au point qu’il nous semble aujourd’hui que les remèdes politiques et économiques à utiliser ici devront, pour être efficaces, ressembler à ceux qu’on commence à pratiquer là-bas !…
Même si la sensibilisation et la mobilisation, ici, sont loin d’être les mêmes. Pour l’instant…

L’Alterpresse68

Print Friendly, PDF & Email