Cela n’a pas duré bien longtemps : les deux « décrocheurs » du portrait de M. Macron sont sortis du tribunal au bout de quelques minutes : la plainte déposée contre eux n’était pas conforme au droit, comme nous pouvons l’entendre de la part de leur avocat dans cet enregistrement sonore:

Déclaration de l’avocat de Anne et Patrick

Rappelons qu’Anne et Patrick avaient décroché le portrait du Président de la République à la mairie de Wittelsheim pour dénoncer le vide de la politique climatique du gouvernement.

ANV-COP 21 Mulhouse/Sud Alsace avait appelé à une manifestation devant le Tribunal d’instance de Mulhouse, qui avait convoqué ces deux militants car ils avaient refusé… de donner leur ADN ! Il semble ainsi que le gouvernement veut criminaliser l’action militante, car sur quoi repose la nécessité de stocker l’ADN de militants associatifs : seraient-ils devenus des criminels en puissance ?

Les deux prévenus risquaient 1 an de prison et 15.000 euros d’amendes alors que, dans le même temps (comme dirait l’autre), le gouvernement ne respecte pas ses engagements pris dans le cadre des Accords de Paris, favorisant un avenir soutenable pour tous les Français. Et ANV-COP21 de s’interroger : « Qui est le criminel ? Qui devrait être jugé le 9 octobre ».

UN FORT SOUTIEN DANS UNE BELLE DIVERSITÉ

Ils étaient nombreux à venir devant le tribunal en ce mercredi matin pluvieux. Venant de diverses régions, elles et ils étaient motivés pour apporter leur soutien aux deux militants, mais également pour porter un message politique dans le domaine dans lequel elles et ils sont engagés.

Pierre Marie THEVENIAUD de “ROBIN DES TOITS”

Durant toute la journée du 9 octobre, le square jouxtant le tribunal de grande instance de Mulhouse est transformé en un lieu où se côtoyaient toutes les associations luttant pour l’environnement et pour le respect des libertés individuelles. Les syndicats se sont associés à cette initiative par une marche et une table ronde animée par JC Brom, physicien au CNRS et Jacques Muller, ancien sénateur écologiste, traitera de la question « Comment le territoire peut-il assurer un avenir soutenable ? ».

L’association ANV-COP 21 fait, une fois encore, la preuve de ses capacités de mobilisation et d’organisation : ainsi un  « direct » avec Nancy permettra de soutenir quatre autres décrocheurs convoqués au Tribunal de Nancy vers 13 h.

Une formation à l’action non-violente clôturera la journée avant la tenue d’un concert gratuit organisé dans le square de la Liberté qui, aujourd’hui, mérite bien son nom.

Perrine de ANV-COP 21

Par ailleurs, vous trouverez ci-dessous la vidéo réalisée à cette occasion par notre confrère de NTV68:

Print Friendly, PDF & Email