Entre 5000 à 6000 personnes, selon les organisateurs, ont défilé contre le pass sanitaire et la vaccination obligatoire des soignants et des personnels de service. Soit un niveau légèrement inférieur à celui de la semaine dernière.

Si les mobilisations n'ont pas tari de tout l'été, il s'agira de voir si la dynamique populaire demeurera du même acabit alors que la rentrée s'annonce riche d'enjeux sociaux et politiques à venir, favorisant peut-être une convergence des luttes sociales plus traditionnelles, mais fondamentales, comme la diminution des allocations chômage, et la réforme des retraites...

Ainsi que notre collaborateur Jean-Jacques Greiner a pu le capturer ci-dessous, le mouvement semble s'enraciner, et de multiples actions sont programmés, dont notamment un rendez-vous national, prévu à Paris d'ici le 4 septembre.

Moins discret mais peut-être plus organisée que les fois précédentes, on remarquait nettement une banderole siglée à la fleur de lys, marque d...

 

Déjà abonné-e ? Identifiez-vous ci-dessous (ou par le bouton "connexion" en haut).

Pas encore abonné-e ? Voyez ci-dessous tous vos avantages, et souscrivez ICI à partir de 3 euros seulement ! Sans engagement. Résiliation en 1 clic.