Dans le contexte de la pandémie qui déferle, des grandes difficultés sociales, économiques et  sociétales qui en en résultent, se multiplient les expressions de solidarité les plus diverses , individuelles ou collectives, qui expriment d’abord un besoin impérieux de maintien du lien social,indépendamment de toute autre considération.

A Mulhouse l’association des musulmans d’Alsace (AMAL) s’inscrit pleinement dans cette démarche, comme une évidence en ces temps si particuliers.

Rachid, animateur du Pôle solidarité de l’association et Mokhtar, vice-président de l’association AMAL, présentent l’action citoyenne actuellement menée à Mulhouse :

« La collecte de produits alimentaires, en particulier par les réseaux sociaux d’AMAL, a permis de concrétiser un partenariat avec les Restos du coeur »… « en peu de temps une tonne de produits qui sont ou seront mis à disposition de personnes en difficulté ont été collectés »..

« Les donateurs ont apporté leur contribution directement au centre An Nour et les Restos du cœur  assurent la distribution par leurs points de distribution habituels, avec l’appui ponctuel de jeunes bénévoles de la mosquée » pour veiller aux précautions nécessaires en ces temps de pandémie et de confinement ».

Ils précisent qu’en outre une «cagnotte» a déjà permis de collecter en quelques jours plus de 2900 euros et l’objectif des 3500 visé devrait être atteint rapidement. Elle sera affectée à l’achat de produits spécifiques.(d’ hygiène notamment).

Pour autant,cCette expérience de citoyens mulhousiens pour des citoyens mulhousiens n’est pas une innovation.

Mais le partenariat étroit qu’AMAL construit au travers de son Pôle Solidarité depuis 4 ans avec des associations de culture et de sensibilités diverses, dont Access68 et la Banque alimentaire parmi d’autres, mérite d’être relevé dans la période particulière que nous traversons.

Comme le dit un de nos interlocuteurs cette initiative pour contribuer à « réduire la souffrance à Mulhouse », mobiliser un réseau confessionnel et un réseau citoyen plus large pour appuyer des actions de ce type, est le prolongement d’autres initiatives du  Pôle solidarité rattaché à l’association et à la mosquée (ainsi des repas gratuits pour tous, fidèles ou non, dans le cadre des rites de rupture du jeûne durant le mois de Ramadan, les« soupes de bon cœur » pour tous le dimanche, l’organisation de « maraudes » devant la gare de Mulhouse pour proposer des hébergements aux S.D.F, contribuer à de petits « dépannages » pour l’achat de billets de train…

La poussée spontanée de mouvements d’entraide, caritatifs ou solidaires selon le vocabulaire choisi, qui mobilisent au plus près des « gens » pour aider au quotidien voisins de paliers ou d’immeubles, proches du quartier, habitants de villages, l’utilisation des réseaux sociaux pour mobiliser les bonnes volontés en ces temps où les isolés et les précaires sont plus que jamais seuls et en danger, où confinement oblige, l’espace-même nous est à tous mesuré, cette solidarité démontre à l’évidence qu’elle est le ciment nécessaire au « vivre ensemble ».

Par sa démarche ouverte et citoyenne, l’association AMAL y prend une nouvelle fois toute sa place.

Print Friendly, PDF & Email