Étrange mani­fes­ta­tion que celle du col­lec­tif des oppo­sants à Ama­zon, tenue ce jeu­di à Col­mar, à l’i­ni­tia­tive du « chau­dron des alter­na­tives » et de « RUCSSA » (Réseau urgence cli­ma­tique et social Sud-Alsace), devant les grilles de la Pré­fec­ture. On y trou­vait d’a­bord le sou­ci très net de paraitre s’inscrire dans la léga­li­té sani­taire, répé­té par l’a­ni­ma­trice, en pré­ven­tion d’une police qui s’est pour­tant mon­trée débon­naire et dis­crète. Quand bien même des camions blin­dés, logés sur la route per­pen­di­cu­laire au bâti­ment, étaient prêts à bon­dir pour s’emparer du moindre mani­fes­tant démasqué !

Mais étrange éga­le­ment parce que l’on rap­por­tait l’information selon laquelle le direc­teur géné­ral d’A­ma­zon France venait d’an­non­cer que le pro­jet d’im­plan­ta­tion à Dam­bach-la-Ville (Bas-Rhin), aus­si bien qu’à Ensi­sheim (Haut-Rhin) n’é­tait pas d’actualité : 

« Nous n’avons pas aujourd’hui de pro­jet à Ensi­sheim ou en Alsace. On a for­cé­ment des cam­pagnes explo­ra­toires dans un cer­tain nombre de régions, car on ouvre tous les ans un gros site et cinq à dix petits sites. Donc pour ouvrir ces nou­veaux sites, nous menons des cam­pagnes d’exploration dans dif­fé­rentes par­ties du pays et c’est nor­mal. Mais aujourd’hui, je peux confir­mer que nous n’avons pas de pro­jet d’implantation en Alsace. Nous avons pour l’an pro­chain un pro­jet de démar­rage de site à côté Metz et une sta­tion de livrai­son de proxi­mi­té de Quim­per. Ces pro­jets vont ouvrir, mais à Ensi­sheim, nous n’avons pas de projet. »


Fré­dé­ric Duval – Direc­teur géné­ral d’Ama­zon France 

Le Conseil dépar­te­men­tal de l’environnement et des risques sani­taires et tech­no­lo­giques du Haut-Rhin (le Coderst) devait exa­mi­ner ce jeu­di 5 novembre le pro­jet d’implantation d’une pla­te­forme géante vouée à l’e‑commerce à Ensi­sheim (dont l’identité pré­cise a tou­jours été dis­si­mu­lée, notam­ment par le maire de la com­mune), mais la réunion a été ajour­née. Offi­ciel­le­ment en rai­son du confinement. 

Une cin­quan­taine de per­sonnes se trou­vaient ain­si face à l’en­trée de la Pré­fec­ture, dont plus d’une dizaine d’é­lus alsa­ciens, par­mi les­quels Jacques Fer­nique, séna­teur EELV, Thier­ry Engas­ser, maire de Hom­bourg, Chris­tophe Tor­ra­nel­li, maire de Pul­ver­sheim, Pierre Salze maire de Feld­kirch, Noel­lie Hes­tin maire de Sainte marie-aux-mines, Phi­lippe Hecky maire de Lau­ter­bach, Chris­tian Zim­mer­mann conseiller régio­nal Grand Est, mais aus­si Loïc Mine­ry, Vice Pré­sident de M2A, ou Jacques Mul­ler, ancien séna­teur et ex-maire de Watt­willer, notamment. 

Plu­sieurs dizaines de militant.es, dont ceux d’Alsace Nature, de l’ADRA, du MAN, de la Confé­dé­ra­tion pay­sanne, notam­ment, et des repré­sen­tants des com­mer­çants, agri­cul­teurs et autres orga­ni­sa­tions oppo­sées à l’im­plan­ta­tion, sont éga­le­ment intervenus.

Découvrez l’ensemble de leurs interventions dans les 2 vidéos figurant ci-dessous :

Mer­ci de sou­te­nir notre média, et notam­ment le nou­veau pro­jet de ver­sion papier en pré­pa­ra­tion. Ren­dez-vous ici, ou ici.