A l’ap­pel de nom­breuses orga­ni­sa­tions poli­tiques et asso­cia­tives au niveau natio­nal, dont la Ligue des droits de l’Homme, le PCF, des éco­lo­gistes ou le NPA, 200 per­sonnes mani­fes­taient ce matin à Mul­house, dans le cadre de la marche natio­nale pour les libertés. 

Elles appe­laient à se ras­sem­bler par­tout en France ce same­di 12 juin, afin de lut­ter contre la dif­fu­sion et la poro­si­té tou­jours plus mar­quée des idées de l’ex­trême droite dans le dis­cours public. 

A l’i­mage des autres 140 mani­fes­ta­tions ayant lieu dans le pays, le moins que l’on ait pu consta­ter est le modeste nombre de par­ti­ci­pants, y com­pris à Paris. Un état d’in­dif­fé­rence assez frap­pant et inquié­tant, qui peut avoir de mul­tiples facteurs. 

A Mul­house, le point de départ était don­né devant la Place de la Liber­té à 10h, ou des asso­cia­tions ont pris la parole, avant de suivre un par­cours au dentre-ville. 

La ban­de­rolle de tête affi­chait « Com­bat­tons les dis­crim­ni­na­tions, le racisme et la répres­sion ». La sui­vante: « Dan­ger fas­cisme ».

D’autres mani­fes­tants arbo­raient des affi­chettes en car­tons, frap­pés du slo­gan « Ensemble contre l’Etat poli­cier et l’Etat des patrons ».

Les orga­ni­sa­teurs constatent depuis plu­sieurs mois un cli­mat poli­tique et social alar­mant, par lequel le fait de s’allier avec l’extrême droite ou reprendre ses idées ne consti­tuent plus un interdit. 

Ils dénoncent éga­le­ment le fait que les pro­pos et actes racistes et sexistes au tra­vail et dans la vie se propagent. 

Par ailleurs, les attaques contre les liber­tés et les droits sociaux s’accentuent symétriquement . 

Dans ce contexte poli­tique, éco­no­mique, social et sani­taire, les injus­tices explosent et génèrent de la misère sociale.

Enfin, et peut-être sur­tout, des lois liber­ti­cides orga­nisent une socié­té auto­ri­taire de sur­veillance et de contrôle qui empê­che­raient d’informer sur des vio­lences poli­cières, stig­ma­tisent une par­tie de la popu­la­tion en rai­son de sa reli­gion, et en cible une autre en rai­son de son acti­vi­té militante.

Le ras­sem­ble­ment s’est clos devant le square de la Bourse, où diverses orga­ni­sa­tions syn­di­cales ou asso­cia­tives sont inter­ve­nues publiquement. 

La mani­fes­ta­tion avait éga­le­ment lieu en Suisse, à Zurich, devant le Consu­lat Géné­ral de France. 

Ci-des­sous la gale­rie pho­to­gra­phique de notre col­la­bo­ra­teur Mar­tin Wil­helm :

Le site natio­nal de la marche

Sign­taires de l’ap­pel au niveau national :

Syn­di­cats : CGT, FSU, Union syn­di­cale Soli­daires, Syn­di­cat des Avo­cats De France, Syn­di­cat de la Magis­tra­ture, UNEF (Union natio­nale des Étu­diants de France), UNL (Union natio­nale des Lycéens), Fidl, MNL (Mou­ve­ment natio­nal Lycéen), Soli­daires Etu­diant-e‑s, FSE (Fédé­ra­tion Syn­di­cale Etu­diante), l’Alternative, Confé­dé­ra­tion Pay­sanne, USP (Union Syn­di­cale de la Psy­chia­trie), CNT-SO, CGT-Police, Rési­lience France, SNMPMI (Syn­di­cat Natio­nal des Méde­cins de Pro­tec­tion Mater­nelle et Infantile).

Asso­cia­tions et col­lec­tifs : Attac, LDH, FCPE, Fon­da­tion Coper­nic, Oxfam, Alter­na­ti­ba, Amis de la terre, Rési­lience com­mune, DAL, CNL (Confé­dé­ra­tion natio­nale du Loge­ment), Comi­té jus­tice pour ibo, Eman­ci­pa­tion col­lec­tive, Ren­contre des jus­tices, Coexis­ter, CRAN, SOS Racisme, QNQF (Quar­tiers nord, Quar­tiers forts Mar­seille) , Obser­va­toire Natio­nal contre l’extrême droite, MRAP, asso­cia­tion ViSA, Femmes éga­li­té, Col­lec­tif Natio­nal pour les Droits des Femmes, Col­lec­tif fémi­niste Les Rosies, Les effronté.e.s, JOC (Jeu­nesse Ouvrière Chré­tienne) , AFPS, Conseil démo­cra­tique Kurde France, FTCR, CRLDHT, UTAC, France Amé­rique Latine, La Jeune Garde (Lyon, Stras­bourg et Paris), Uni­ver­si­té Ouverte, Unis pour le cli­mat et la bio­di­ver­si­té, col­lec­tif Police Contre la Pro­hi­bi­tion, Youth For Cli­mate, Chan­ger de Cap, Com­pa­gnie Jolie Môme, Mémoire Trau­ma­tique et Vic­ti­mo­lo­gie, Héro.ïnes95, Union des Femmes Socia­listes de Tur­quie, La Mai­son des Femmes de Mon­treuil, CNAJEP, les Fran­cas, Soli­da­ri­tés Asie France, La Mai­son des Potes, Osons le fémi­nisme, col­lec­tif Tau­bi­ra Pour 2022, Le peuple uni, RAAR (Réseau d’ac­tions contre l’an­ti­sé­mi­tisme et tous les racismes), Résis­ter aujourd’­hui, Etats géné­raux migra­tions, France Nature Envi­ron­ne­ment, Le mou­ve­ment pour une Alter­na­tive Non-vio­lente, Repor­ters en Colère, La Fabrique des Mobi­li­tés, Car­ré Géo & Envi­ron­ne­ment France, La Cimade, Col­lec­tif occu­pa­tion Odéon, Autres Bré­sils, L’UJFP (Union juive fran­çaise pour la paix), Asso­cia­tion Concor­dia, Le col­lec­tif Enseignant.e.s Pour la Pla­nète, La ligue de l’en­sei­gne­ment, GISTI, CSP75.

Médias : Regards, L’Humanité, Poli­tis, Contre­temps, Le Media, Blast, Kedis­tan, Lyon Insur­rec­tion, Bastamag

Orga­ni­sa­tions poli­tiques : ENSEMBLE !, Génération.s, La France Insou­mise, EELV, GDS, Nou­veaux Démo­crates, NPA, Place Publique, le Par­ti de Gauche, Nou­velle Donne, les jeunes éco­lo­gistes, MJCF (Mou­ve­ment des Jeunes Com­mu­nistes), UEC, PEPS, Jeunes Génération.s, Ras­sem­ble­ment Com­mu­niste, UCL (Union Com­mu­niste Liber­taire), PCOF, MdP (Mou­ve­ment des progressistes).

Mer­ci de sou­te­nir notre média, et notam­ment nos nou­velles édi­tions papier. Ren­dez-vous ici, ou .