La circulation de certaines lignes du réseau Soléa (société de transports en commun de l’agglomération mulhousienne détenue par Transdev et Mulhouse agglomération –M2A-) sera perturbée entre le jeudi 2 et le vendredi 3 septembre 2021, en raison d’un mouvement de grève reconductible.

Les revendications portent essentiellement sur le niveau des salaires et sur les conditions de travail, que les syndicats estiment dégradées.

L’intersyndicale ne comprend toutefois pas l’UNSA et la CFE-CGC, qui ne se sont pas associés au mouvement.

A cette occasion, des perturbations sont donc à prévoir le jeudi 2 septembre entre 6h30 et 8h30 et le vendredi 3 septembre entre 15h30 et 17h30 sur plusieurs lignes du réseau. 

Le site de la direction précisant aux usagers que la durée se limiterait à “59 minutes par jour“. 

La CFTC, partie prenante de l’intersyndicale, “dénonce l’attitude déplorable de la direction de Soléa, qui coupée de la réalité poursuit l’affichage de son mépris total des agents les plus utiles de l’entreprise“.

Elle se fait plus accusatrice encore : “Cette dernière n’a rien trouvée de plus intelligent, ce jour pour tenter de casser la grève que de faire conduire des bus pas des agents de maîtrise“.

Pour Force Ouvrière, “l’épuisement, le pourrissement seront les plus précieux alliés de la direction“. Le syndicat s’attendant à un mouvement dur, car “à ce jour, la direction n’est pas prête à vouloir rentrer dans ce processus [de négociation]. D’où la nécessité de “l’y contraindre“. Et de conclure : “Nous sommes rentrés en résistance“.

Au coeur des priorités syndicales, “La question des salaires du personnel Soléa“. Le communiqué du syndicat ne saurait être plus clair : “Pendant que les actionnaires reçoivent des dividendes importantes d’année en année, les salariés voient leur niveau de vie baisser constamment. On se mobilisera, pour obtenir des augmentations décentes pour toutes et tous. Nous n’accepterons pas de perdre de notre pouvoir d’achat“.

Une question particulièrement centrale et d’actualité, puisque l’inflation aura connu un rebond spectaculaire de 3% pour le seul mois d’aout, du jamais vu depuis 10 ans, favorisé notamment par les pénuries généralisées en matières premières.

D’après les syndicats, et après dépouillement, 119 salariés du transporteur ont l’intention de se mettre en grève ce vendredi, sur 580 salariés, soit 20 de plus que ce jeudi…

Merci de soutenir notre média, et notamment le nouveau projet de version papier en préparation. Rendez-vous ici, ou ici.