Pho­to de Mar­tin Wilhelm

Dixième ité­ra­tion des ras­sem­ble­ments anti-pass, et contre l’o­bli­ga­tion vac­ci­nale en milieu hos­pi­ta­lier ou pro­fes­sion­nel, ce same­di 18 sep­tembre, dans les rues de Mulhouse. 

Le cor­tège comp­tait un peu plus de 3000 per­sonnes, soit une ten­dance bais­sière depuis une quin­zaine de jours. Le reflux étant plus mani­feste encore du côté de Stras­bourg, où l’on comp­tait à peine plus de 1500 per­sonnes dans les rues, quand Col­mar se trou­vait à un niveau légè­re­ment supé­rieur, autour des 2000 personnes. 

On y comp­tait de nom­breux soi­gnants, désor­mais sus­pen­dus, et sou­vent incré­dules quant au sort qui leur était fait. Pri­vés de tra­vail et de reve­nus, ils se disent tra­his et aban­don­nés, aus­si bien du gou­ver­ne­ment que des cen­trales syndicales… 

Le sen­ti­ment était déjà patent lors d’une chaine humaine tenue le 15 sep­tembre, jour de la sus­pen­sion des per­son­nels soi­gnants, devant la cli­nique du Dia­co­nat Roo­se­velt, où là encore des aides-soi­gnantes et infir­mières sus­pen­dues étaient pré­sentes afin de témoi­gner de leur colère et incompréhension. 

Le point d’orgue de la mani­fes­ta­tion de same­di fut mar­qué par une céré­mo­nie de pen­dai­son d’un soi­gnant, mar­quant la date fati­dique du 15 septembre. 

Vous trou­ve­rez ci-des­sous, la gale­rie pho­to­gra­phique de Mar­tin Wilhelm :

Mer­ci de sou­te­nir notre média, et notam­ment le nou­veau pro­jet de ver­sion papier en pré­pa­ra­tion. Ren­dez-vous ici, ou ici.