En sep­tembre et octobre 2020, Eric Zem­mour, non encore can­di­dat à la pré­si­den­tielle de 2022, intro­duit le doute sur l’in­no­cence de Drey­fus, à l’oc­ca­sion de la table média­tique ouverte que lui tend quo­ti­dien­ne­ment Bol­lo­ré, sur sa chaine d’information conti­nue, Cnews.

Aujourd’­hui can­di­dat décla­ré à l’é­lec­tion, il n’é­tait plus pos­sible de res­ter inerte devant une pro­vo­ca­tion qui ne peut lais­ser de nom­breux mul­hou­siens et mul­hou­siennes, dont la cité est terre natale de Dreyfus. 

Trois per­son­na­li­tés mul­hou­siennes décident ain­si d’organiser une réponse aux insi­nua­tions men­son­gères de Zem­mour :  Marie-Claire Vitoux, maî­tresse de confé­rence en his­toire contem­po­raine, Ber­nard Eich­hol­zer, ensei­gnant et Pierre Frey­bur­ger, ancien adjoint socia­liste au maire de Mul­house.

Esti­mant que M. Zem­mour est « conscient de l’intérêt bas­se­ment élec­to­ra­liste de ses pro­pos humai­ne­ment et his­to­ri­que­ment mal­hon­nêtes, d’autant plus si aucune réac­tion ne se fait jour », le col­lec­tif pro­pose de réunir très lar­ge­ment toutes les sen­si­bi­li­tés poli­tiques, reli­gieuses, asso­cia­tives et citoyennes de la Cité du Boll­werk, afin de lui oppo­ser « un démen­ti clair et ferme ».

Une décla­ra­tion « Mul­house accuse ! » est ain­si publiée (voir ci-des­sous). Toutes et tous, qu’elles/ils soient domi­ci­liés ou non à Mul­house, sont invi­tés à y appor­ter leur signa­ture publique, en envoyant un cour­riel d’approbation à cette adresse élec­tro­nique. Écri­vez un mot, ou plus, du type : J’ap­porte ma signa­ture publique à la décla­ra­tion « Mul­house accuse ! ».

Enfin, une mani­fes­ta­tion est pro­gram­mée pour le 13 jan­vier 2022, jour anni­ver­saire de la publi­ca­tion, en 1898, dans le jour­nal l’Aurore, de la lettre ouverte « J’accuse ! » de Émile Zola. 

Le ren­dez-vous est don­né à Mul­house, devant la mai­son natale du Capi­taine Drey­fus, Place des Vic­toires / Rue du Sau­vage, à 18h00. Une lec­ture publique de la décla­ra­tion « Mul­house accuse » y sera enregistrée. 

L’his­to­rienne Mathilde Lar­rère revient chez nos confrères de « Arrêt sur images » sur les cir­cons­tances du nau­frage mémo­riel du can­di­dat à l’é­lec­tion pré­si­den­tielle, mais sur­tout la filia­tion dans laquelle il s’ins­crit, ain­si que l’é­tat des recherches his­to­riques sur « L’af­faire » :

Mer­ci de sou­te­nir notre média, et notam­ment nos nou­velles édi­tions papier. Ren­dez-vous ici, ou .

Print Friendly, PDF & Email