Pho­to­gra­phies de Mar­tin Wilhelm

Les agents ter­ri­to­riaux spé­cia­li­sés des écoles mater­nelles (ou ATSEM) mani­fes­taient une nou­velle fois devant l’entrée A de la mai­rie de Mul­house, répon­dant ce fai­sant à un appel à la grève natio­nal. Un pro­chain ren­dez-vous est déjà pro­gram­mé pour le lun­di 5 sep­tembre à 10 heures. 

C’est la pre­mière fois que ces per­son­nels, pour l’es­sen­tiel des femmes, sou­vent employées à temps incom­plet pour assis­ter et com­plé­ter le tra­vail des pro­fes­seure des écoles de classe mater­nelle, ont déci­dé de for­mer une pro­tes­ta­tion quant à leurs condi­tions de tra­vail le jour même de la ren­trée scolaire. 

Elles mani­fes­taient déjà pour des motifs simi­laires en 2019 et 2018, ain­si que nous l’a­vions alors rela­té.

Elles exigent une ren­contre avec les ser­vices de la mai­rie (ce qui fut fait à 10h30 quand une délé­ga­tion a été reçue), afin d’a­van­cer leurs prin­ci­pales revendications :

  • Une ATSEM par classe mater­nelle, sachant que la ville de Mul­house comp­ta­bi­lise 40 de ces classes (et donc un per­son­nel ATSEM insuffisant)
  • Une aug­men­ta­tion de 183 euros nets men­suels, confor­mé­ment aux dis­po­si­tions du Ségur, aux­quelles les auxi­liaires de pué­ri­cul­ture ont droit mais pas les ATSEM, pour des rai­sons règle­men­taires, quand bien même les muni­ci­pa­li­tés dis­posent d’une appré­cia­tion libre en la matière, et afin de tenir compte de l’inflation galo­pante
  • La recon­nais­sance de leurs mis­sions édu­ca­tives, laquelle passe notam­ment par un reclas­se­ment en caté­go­rie B de la Fonc­tion publique territoriale 
  • Le pas­sage des temps par­tiels subis à un pour­cen­tage supé­rieur (par exemple pas­ser de 75 % à 80 %)
  • Un nombre suf­fi­sant d’AESH ou AVS for­mées pour les enfants por­teurs de handicap,
  • Des com­pé­tences et horaires des DSHA revus à la hausse.

Les ATSEM sont par ailleurs des agents sou­mis à un double obs­tacle à l’en­trée dans la pro­fes­sion, puis­qu’elles doivent jus­ti­fier de l’ob­ten­tion d’un diplôme, le CAP petite enfance, et d’un concours de la fonc­tion publique, et ne connaissent enfin que deux niveaux de grade pour l’en­semble d’une car­rière

Cer­taines par­mi elles rem­plissent éga­le­ment des fonc­tions d’AESH en cas d’in­suf­fi­sance de personnel… 

Elles exposent une situa­tion qu’elles consi­dèrent comme une mal­trai­tance pro­fes­sion­nelle de la part de leur employeur, quant à leurs condi­tions de travail. 

A noter le pas­sage éclair d’An­toine Homé, maire de Wit­ten­heim et vice-pré­sident à m2A en charge des finances et du bud­get, tout de jeans et de bas­kets vêtu, venu sou­te­nir les mani­fes­tantes, pré­ci­sant que les ATSEM de sa com­mune sont bien une par classe. 

Mer­ci de sou­te­nir notre média, et notam­ment nos nou­velles édi­tions papier. Ren­dez-vous ici, ou .

Print Friendly, PDF & Email