Cré­dit pho­tos et prise de son : Mar­tin Wilhelm

Dans le cadre de la Jour­née mon­diale de lutte contre le racisme, quelques dizaines de per­sonnes se sont réunies sur la place Frank­lin de Mul­house, ce same­di 23 mars, à l’in­vi­ta­tion de la Ligue des Droits de l’homme (LDH), en com­pa­gnie notam­ment du nou­veau par­ti anti­ca­pi­ta­liste, le Par­ti com­mu­niste, Droit au loge­ment, la France insou­mise, et le col­lec­tif Pales­tine 68.

Outre la résis­tible ascen­sion de la haine natio­na­liste à tra­vers le monde, Gérard Moine, pré­sident de la sec­tion locale de la LDH, y dénon­çait par ailleurs les inéga­li­tés sociales ver­ti­gi­neuses, et le sort fait aux pales­ti­niens, récla­mant une nou­velle fois la signa­ture immé­diate d’un ces­sez-le-feu (ce dont vient de se char­ger le conseil de sécu­ri­té de l’O­NU, par l’abstention inat­ten­due des amé­ri­cains).

Roger Win­te­rhal­ter, maire hono­raire de Lut­ter­bach, et mili­tant inter­na­tio­na­liste, y tenait un bref dis­cours, enre­gis­tré par Mar­tin Wilhelm :