Notre ami est titulaire d’un doctorat en paléontologie. En ce moment, ce serait un peu l’équivalent d’un sésame propre à vous ouvrir les voies pénétrables de l’armée française des chômeurs de réserve.

Formé entre Montpellier et Paris, chercheur à Bristol pendant une année, puis cinq années de préparation de thèse au Canada, et trois années en Chine, il pointe aujourd’hui au chômage, comme près de 6 millions de personnes ballotées entre les catégories A, B ou C.

Ce faisant, il est en outre le réceptionnaire d’un cadeau de Noël passablement empoisonné de la part de l’une des agences mulhousiennes de l’institution nationale chargée du service public de l’emploi, située rue Zuber.

Excédé par le mode de fonctionnement de ladite structure, notre ami a résolu de lui signifier dans un courrier ce qu’il pensait à son propos. Et c’est plutôt réjouissant, tant les pratiques erratiques soigneusement illustrées par l’auteur sont devenues légion.

En voici la teneur :