Notre ami est titu­laire d’un doc­to­rat en paléon­to­lo­gie. En ce moment, ce serait un peu l’é­qui­valent d’un sésame propre à vous ouvrir les voies péné­trables de l’ar­mée fran­çaise des chô­meurs de réserve. 

For­mé entre Mont­pel­lier et Paris, cher­cheur à Bris­tol pen­dant une année, puis cinq années de pré­pa­ra­tion de thèse au Cana­da, et trois années en Chine, il pointe aujourd’­hui au chô­mage, comme près de 6 mil­lions de per­sonnes bal­lo­tées entre les caté­go­ries A, B ou C.

Ce fai­sant, il est en outre le récep­tion­naire d’un cadeau de Noël pas­sa­ble­ment empoi­son­né de la part de l’une des agences mul­hou­siennes de l’ins­ti­tu­tion natio­nale char­gée du ser­vice public de l’emploi, située rue Zuber. 

Excé­dé par le mode de fonc­tion­ne­ment de ladite struc­ture, notre ami a réso­lu de lui signi­fier dans un cour­rier ce qu’il pen­sait à son pro­pos. Et c’est plu­tôt réjouis­sant, tant les pra­tiques erra­tiques soi­gneu­se­ment illus­trées par l’auteur sont deve­nues légion. 

En voi­ci la teneur : 

Print Friendly, PDF & Email