Ils en ont bien de la chance, les employés de la société CBRE, un géant américain de l’immobilier et des services, qui pèse 23,8 milliards de dollars en 2020 et dispose de 100 000 employés à travers le monde.

CBRE possède également, depuis 2015, la société Johnson Controls, acquise pour près de 1,5 milliards d’euros.

Johnson Controls, ou plutôt CBRE aujourd’hui, a notamment la charge de la maintenance de l’appareil industriel du géant suisse de la pharmacie, Novartis (51 milliards de chiffre d’affaires en 2018), au sein de l’unité bâloise du groupe.

On s’imagine donc que ces géants des services ou de l’agrochimie ont donc de quoi couvrir leurs salariés de cadeaux et bonus en tous genres, dont la valeur ajoutée doit être proportionnelle à leur puissance capitalistique.

Et cela s’est en effet radieusement vérifié.

Tous les salariés bâlois (parmi lesquels des frontaliers) chargés de la maintenance des appareils productifs, ont eu l’honneur d’être réceptionnaires, en leurs domiciles, et sous boite en carton, de deux balles de caoutchouc, siglées CBRE !

Une attention infiniment délicate. Mais qui a toutefois déclenché un scepticisme certains chez quelques salariés.

La lettre qui les accompagne a permis à notre informateur, salarié de CBRE à Bâle, de comprendre réellement le sens du cadeau expédié par l’employeur.

Et cela n’avait visiblement rien d’une plaisanterie. D’ailleurs on ne plaisante pas avec la gratitude chez nos voisins Helvètes !

Le ton de la missive est on ne peut plus solennel et même redondant dans le côté mobilisateur !

Chers collaborateurs, depuis plus d’un an maintenant, la COVID-19 nous tient fermement sous son emprise et nous influence dans de nombreux domaines tels que le télétravail, le port du masque au travail, les règles de distance, etc.

Grâce à votre comportement discipliné, votre dévouement et votre engagement, nous avons pu surmonter cette crise. En effet, nous avons eu peu de cas COVID-19 et notre activité n’est, à quelques exceptions près, pas affectée par la COVID-19.

Pour cela, nous vous remercions et comptons sur vous, pour que nous puissions également dans les prochains mois continuer à traverser cette crise avec succès grâce à un comportement, un engagement et un dévouement appropriés.

De nombreuses personnes trouvent la pandémie stressante. Les balles ci-jointes devraient aider à réduire le stress et à se détendre. Essayez-les, cela en vaut la peine !

Dans l’attente d’un été reposant, nous vous adressons nos chaleureuses salutations. Restez en bonne santé !

Votre Direction.

Le collaborateur qui nous a remis les “pièces” est salarié depuis 30 ans de ce sous-traitant. Et comme il est lui-même un excellent élément, “grâce à un comportement, un engagement et un dévouement” sans faille, il a également été récompensé les années précédentes.

Et là encore, les milliards concentrés aux mains de l’employeur, par le “comportement, engagement et dévouement” des salariés leur ont été rendus proportionnellement.

Notre travailleur recevait en effet en 2019 une tablette de chocolat (au lait bien sûr), toujours expédiée par colis postal. Et en 2018, on récompensait son “comportement, engagement et dévouement” par des Leckerlis bâlois : c’est-à-dire de traditionnels biscuits de Noël au miel et à la cannelle ! Le tout envoyé sous pli express, évidemment.

Elle est pas belle (et croquante) la vie du travailleur des services dans les grandes entreprises du voisin helvète ?

Merci de soutenir notre média, et notamment le nouveau projet de version papier en préparation. Rendez-vous ici, ou ici.