Avant la mobi­li­sa­tion géné­rale pour l’augmentation du « pou­voir d’achat », pré­vue le 29 sep­tembre dans toute la France (et à 14h Place de la Bourse à Mul­house), une mani­fes­ta­tion fes­tive en défense du ser­vice public était orga­ni­sée par l’Union dépar­te­men­tale CGT 68 devant la cité admi­nis­tra­tive de Col­mar, ce jeu­di 15 sep­tembre, de 9 h à 13 h. 

Elle s’ins­cri­vait éga­le­ment dans la pers­pec­tive des élec­tions pro­fes­sion­nelles 2022 à venir dans la fonc­tion publique. 

La mani­fes­ta­tion a pris la forme d’une ker­messe (stands mon­tés comme une pêche mira­cu­leuse d’huile, de mou­tarde ou de bidon d’essence, lan­cer d’anneaux pour gagner son point d’indice…).

En pra­tique, elle était orga­ni­sée col­lec­ti­ve­ment par le syn­di­cat CGT FAPT 68, le syn­di­cat CGT des petites et moyennes col­lec­ti­vi­tés du 68, la CSD 68, et la sec­tion CGT Finances publiques, et des agents des ser­vices hospitaliers.

Les syn­di­cats récla­maient notam­ment à cette occa­sion une aug­men­ta­tion de 10% du point d’in­dice, après 12 années de gel, et une aug­men­ta­tion géné­rale des salaires plu­tôt que des primes, le SMIC à 2000 euros, la retraite à 60 ans ou encore la semaine de 32 heures…

Ain­si qu’il se doit, la « ker­messe » était consti­tué de stands (pêche mira­cu­leuse d’huile, de mou­tarde ou de bidon d’es­sence, etc.) des­ti­nés à illus­trer les enjeux sala­riaux ain­si que l’im­pact des disettes bud­gé­taires sur le ser­vice ren­du aux usa­gers du ser­vice public…

Mar­tin Wil­helm a ouvert son micro aux res­pon­sables syn­di­caux pré­sents à cette occasion :

Il en a tiré par ailleurs quelques pho­to­gra­phies, que vous retrou­ve­rez dans la gale­rie ci-dessous :

Mer­ci de sou­te­nir notre média, et notam­ment nos nou­velles édi­tions papier. Ren­dez-vous ici, ou .

Print Friendly, PDF & Email