Cré­dit pho­tos et prise de son : Mar­tin Wilhelm

Same­di 3 février une cen­taine de per­sonnes ont for­mé une veillée au flam­beau en mémoire du mar­tyr subi par les gazaoui, sur la place de la Réunion de Mulhouse. 

Des prises de paroles eurent lieu pour infor­mer de la situa­tion sur place. 

Par­mi les inter­ven­tions, nous rete­nons celle de Chris­tian Rube­chi, de l’AFPS (asso­cia­tion France-Pales­tine soli­da­ri­té). Il y évoque la mul­ti­pli­ca­tion des arrê­tés d’in­ter­dic­tion des ras­sem­ble­ments en défense du peuple pales­ti­nien, notam­ment à Mont­pel­lier, par le pré­fet de l’Héraut.

L’un de ses amis y sera pro­chai­ne­ment jugé pour « apo­lo­gie du ter­ro­risme » en rai­son de sa par­ti­ci­pa­tion à une mani­fes­ta­tion interdite… 

Écou­tez atten­ti­ve­ment la façon dont le pré­fet rend compte du motif de l’in­ter­dic­tion dans l’un de ses arrêtés :

Pour finir, le ras­sem­ble­ment s’est conclut par un cercle humain ponc­tué par la dif­fu­sion d’une chan­son arabophone.