Plus de deux années plus tard, la com­mis­sion de sui­vi du site Sto­ca­mine s’est à nou­veau réunie ce lun­di 12 juillet après-midi à Wit­tel­sheim. La séance se tenait à huis clos. 

La CSS (com­mis­sion de sui­vi de site), suc­cé­dant à une autre com­mis­sion, la CLIS (com­mis­sion locale d’information et de sur­veillance) était étran­ge­ment consa­crée à la pré­sen­ta­tion des études qui ont ame­né la ministre de la Tran­si­tion éco­lo­gique Bar­ba­ra Pom­pi­li à déci­der du confi­ne­ment total des déchets enfouis à Wit­tel­sheim, contre l’a­vis des élus alsa­ciens qui ont fait connaitre leur posi­tion au pré­fet, Louis Laugier.

Nous avons racon­té dans quelles cir­cons­tances Bar­ba­ra Pom­pi­li renon­çât à faire pro­cé­der à des opé­ra­tions sup­plé­men­taires de déstockage. 

Pen­dant ce temps, au dehors, devant la salle Gras­se­gert, près de 150 per­sonnes s’é­taient réunies. Mais ne purent assis­ter à la réunion en rai­son du huis clos. 

Même les jour­na­listes les plus auto­ri­sés, tel l’ad­mi­rable Laurent Bodin, édi­to­ria­liste à L’Al­sace, pro­tes­ta contre sa mise à l’é­cart éhon­tée. En roue libre, il dénon­ça alors l’ab­sence de trans­pa­rence de la part du pré­fet Lau­gier, et se fit le chantre de la pure objec­ti­vi­té jour­na­lis­tique, dont il est un sou­tier quo­ti­dien, et émé­rite, dans ses billets quotidiens. 

Et de cla­mer, les yeux vitreux, empreints de féro­ci­té brute : « C’est contre la dés­in­for­ma­tion qu’il faut lut­ter, pas contre l’information » !

Les mani­fes­tants, éco­lo­gistes et asso­cia­tifs, dont notam­ment « Eau en dan­ger », sou­tiennent quant à eux l’a­dop­tion d’un mora­toire sur les tra­vaux de confi­ne­ment jusqu’à épu­ra­tion des pro­cès au Tri­bu­nal admi­nis­tra­tif d‘appel de Nan­cy, ain­si que d’une plainte contre X.

Ils réclament par ailleurs des réunions avec :

  • Le Pré­sident de la col­lec­ti­vi­té Euro­péenne d’Alsace, lequel pro­po­sait au Pre­mier ministre le 23 jan­vier de prendre la mai­trise d’œuvre du désto­ckage des déchets. · 
  • Le Pré­sident de la région Grand-Est qui dans un cour­rier du 2 juillet confirme être en contact avec 3 indus­triels suite à son appel dans Le Monde du mois de février· 
  • Les par­le­men­taires alle­mands qui déclarent : « Nous serions heu­reux de mettre à dis­po­si­tion notre exper­tise pour trou­ver une alter­na­tive responsable ».· 
  • Les asso­cia­tions syn­di­cats et citoyens qui militent de longue date en cette faveur

L’oc­ca­sion pour notre ami Jean-jacques Grei­ner de poser quelques ques­tions infor­melles aux manifestants :

Ci-des­sous la gale­rie pho­to­gra­phique de Mar­tin Wilhelm :

Print Friendly, PDF & Email