Entre 150 et 200 per­sonnes se trou­vaient same­di place de la Réunion, à Mul­house. Ils se sont ras­sem­blés à la faveur d’un appel lan­cé par les réseaux sociaux et autres réseaux informels. 

Le col­lec­tif a dénon­cé la guerre menée par Vla­di­mir Pou­tine en Ukraine, et ses consé­quences pour toutes les popu­la­tions civiles, y com­pris russes. 

Un nou­veau ras­sem­ble­ment était pré­vu ce jour à 18 h tou­jours sur la place de la Réunion. 

Enfin, demain, lun­di 28 février à 17 h, à nou­veau sur la place de la Réunion, l’amicale des Ukrai­niens convie à un nou­veau rassemblement.

A Gueb­willer, une cen­taine de per­sonnes se sont réunis same­di à l’appel du Col­lec­tif citoyen.

A Stras­bourg, 3 000 mani­fes­tants se sont réunis same­di sur la place Kléber. 

Reçu de la part de Loïc Miné­ry, vice-pré­sident de Mul­house agglo­mé­ra­tion (EELV), une infor­ma­tion selon laquelle des familles ukrai­niennes ins­tal­lées à Mul­house et dans l’ag­glo­mé­ra­tion et pré­oc­cu­pées par le sort réser­vé à leurs proches cherchent à orga­ni­ser des convois humanitaires. 

Il s’a­gi­rait d’or­ga­ni­ser une aide huma­ni­taire à tra­vers l’en­voi de médi­ca­ments, de nour­ri­ture, de vêtements…en direc­tion de la fron­tière polo­no-ukrai­nienne, et si pos­sible avec le sou­tien ou le par­ti­ci­pa­tion finan­cière d’une col­lec­ti­vi­té ter­ri­to­riale, et le savoir-faire d’une asso­cia­tion compétente.

Un accueil des réfu­giés ukrai­niens avec des loge­ments pour­raient être mis à dis­po­si­tion par la ville à l’ins­tar d’autres com­munes de l’ag­glo­mé­ra­tion, ou un recen­se­ment des foyers volon­taires pour l’ac­cueil des familles d’U­kraine serait en cours. 

Et Miné­ry de rap­pe­ler que le Sud-Alsace a été une terre d’ac­cueil pour Les enfants de Tcher­no­byl (dont l’as­so­cia­tion orga­nise notam­ment des opé­ra­tions d’aide ali­men­taire directe en Ukraine et en Rus­sie), et plus géné­ra­le­ment pour les popu­la­tions réfugiées. 

Mul­house étant l’une des portes d’en­trée en France des res­sor­tis­sants ukrai­niens. La fron­tière la plus proche ne se situant qu’à moins de 14h par la route… 

Quelques décla­ra­tions enre­gis­trées à Mul­house par Mar­tin Wilhelm :

Gérard Moine pour la Ligue des droits de l’Homme Mulhouse 

Jean-Claude Pel­ka pour la sec­tion mul­hou­sienne du PCF

Une Ukrai­nienne habi­tant Mulhouse 

Mer­ci de sou­te­nir notre média, et notam­ment nos nou­velles édi­tions papier. Ren­dez-vous ici, ou .