Franck Hor­ter (pré­sident du MON) est de ceux qui osent tout.

Il aura été par­ti­cu­liè­re­ment aidé en cela par l’un ou l’autre jour­na­liste sti­pen­dié par le double jour­nal unique du Cré­dit Mutuel, dont les « pudeurs de gazelle », en matière d’af­faires impli­quant des notables locaux ou régio­naux, demeurent proverbiales.

Ven­dre­di 7 juillet, 

Mer­ci de vous inté­res­ser à notre publi­ca­tion indé­pen­dante. A ce pro­pos, un jour­na­lisme de qua­li­té ne sau­rait exis­ter sans modèle éco­no­mique pérenne, octroyé par ses lec­teurs. Ain­si, pour accé­der à cet article, et à toutes nos res­sources (docu­men­taires, vidéos, pod­casts et pho­tos), abon­nez-vous, à par­tir de 3 euros par mois !