Cré­dit pho­tos : Mar­tin Wilhelm 

Un défi­lé tra­di­tion­nel mar­qué par une moindre par­ti­ci­pa­tion que l’an­née der­nière, excep­tion­nel­le­ment four­nie en rai­son de la réforme des retraites, mais très hono­rable, puisque ras­sem­blant un peu plus de 800 per­sonnes au total, incluant le cor­tège syn­di­cal (consti­tué d’au moins 500 per­sonnes) et celui for­mé par le centre cultu­rel kurde (près de 300 personnes).

Les syn­di­cats de sala­riés com­pre­naient la CGT, l’UN­SA, la CFDT, FSU, Soli­daires, aux­quels s’est ajou­té le syndicat …

Mer­ci de vous inté­res­ser à notre publi­ca­tion indé­pen­dante. A ce pro­pos, un jour­na­lisme de qua­li­té ne sau­rait exis­ter sans modèle éco­no­mique pérenne, octroyé par ses lec­teurs. Ain­si, pour accé­der à cet article, et à toutes nos res­sources (docu­men­taires, vidéos, pod­casts et pho­tos), abon­nez-vous, à par­tir de 3 euros par mois !